Monténégro ou l’art d’ajouter un autre pays à son passeport

À partir de Dubrovnik, plusieurs compagnies offrent des visites guidées à plusieurs endroits aux alentours. Nous avons opté pour une visite au Monténégro avec la compagnie Amico tours. Ils sont venus nous chercher à un point de rendez-vous hors des murs et nous sommes parti rapidement vers le sud en compagnie de 2 anglais, 2 américaines et une japonaise. Après être arrêtés quelques minutes le temps que le guide mettent à jour les papiers nécessaires pour se rendre au Monténégro, nous avons poursuivi notre chemin vers la frontière. Le guide nous a raconté plein de jokes sur les monténégrins qui sont dans le fond les newfies des croates (ou pour mes amis français, ce sont comme vos belges).

La trame principale des blagues est que les Monténégrins n’aiment pas travailler et ils l’acceptent puisqu’on retrouve sur des cartes postales les 10 commandements monténégrins qui font juste parler de se reposer. Aux douanes, le douanier semblait tellement trouver sa journée dure qu’il était un stéréotype sur pattes. En plus, nous avons pris le passage le moins fréquenté.

Rendu au Monténégro, nous avons fait un premier pit stop dans un café sur le bord du chemin. Dans ce café vraiment malade, il y avait des posters de femmes toutes nues et la musique de fond était les plus grands hits américains des années 80. Vraiment cool. Nous avons continué notre chemin et après un petit arrêt pour voir la vue (magnifique soit dit en passant), nous sommes arrivés à Kotor, ville pour laquelle nous avions les deux prochaines heures pour explorer.

La touriste japonaise de notre groupe, qui voyage seule, nous a demandé si elle pouvait se joindre à nous. Nous avons bien entendu accepté et c’est comme ça que nous avons fait la connaissance de Mizue, qui a déjà habité à Banff et à Montréal. Nous avons visité rapidement la vieille ville avant d’entreprendre l’ascension des murs pour avoir une vue sur la ville. Vous devez comprendre que ce ne sont pas des murs comme ceux de Québec mais imaginez plutôt un mur qui monte le long du flanc escarpé d’une montagne. Nous avons presque réussi à aller en haut mais nous avons manqué de temps donc nous avons du rebrousser chemin. Avant de retourner au bus, nous avons goûté un délicieux fromage local au marché.

Le prochain arrêt a été Budva, une ville touristique vraiment mal développée. Pensez à Laval mais avec encore moins de vision. Il commençait à être tard donc nous avons opté pour prendre un peu de temps pour un dîner de moules en compagnie de Mizue. À cause du dîner qui a été plus long que prévu, nous n’avons pas pu vraiment visiter Budva mais les moules en valaient vraiment la peine. J’ai pris une bière monténégrine pour accompagner ça donc je peux ajouter le Monténégro à la liste des pays desquels j’ai goûté une bière.

En dinant avec Mizue, nous avons découvert une passion commune pour la nourriture et nous nous sommes fait un plaisir de parler de sushi. Elle riait vraiment des inventions nord américaines mais elle nous a avoué aimer les California rolls et les makis au thon épicé.

Sur le chemin du retour, nous sommes allés voir l’île de Saint-Stefan, qui est une ville sur une petite île mais qui a été achetée par des riches et c’est rendu privé. C’est un problème au Monténégro, beaucoup de terrains ont été achetés par des étrangers qui font un peu ce qu’ils veulent, ce qui détruit souvent le charme de la place. Pour le retour, nous avons pris un petit traversier pour nous éviter de faire à nouveau le tour de la baie. Notre passage aux douanes s’est bien passé, c’était le même douanier mais cette fois ci il y avait aussi un chien qui avait l’air tout aussi paresseux que les humains. Nous sommes arrivés à Dubrovnik vers 19h30, donc nous avons fait une excursion de 11h pour 70$. Bon prix, bon qualité.

Voilà qui est tout pour notre excursion au Monténégro. C’est une très belle destination et nous sommes très heureux d’y avoir été. Nous aurions bien aimé visiter la région autour de Dubrovnik encore plus mais nous aurions manqué de temps. Nous vous recommandons sans hésiter une visite au Monténégro et surtout à Kotor.

Advertisements