Pula, do videnja Hrvatska (au revoir Croatie)

En se levant lundi matin pour partir vers Pula, il faisait enfin beau soleil à Zagreb. Dommage qu’on devait partir. Après un croissant et un café, nous nous sommes rendus à la gare d’autobus et pris un bus en direction de Pula, durée : 4h. Nous avons été accueillis à la gare par notre hôte, Loreta, qui nous loue un appartement magnifique tout près de l’amphithéâtre romain et du coeur de la ville. C’est vraiment le plus bel endroit où nous avons logé.

Après une pointe de pizza à la boulangerie du coin, nous avons fait le tour des principales attractions de la ville, en gardant le meilleur pour la fin : le superbe amphithéâtre. Après une petite bière, nous avons été le visiter et c’est vraiment impressionnant. Premièrement, nous étions pratiquement seuls, sauf pendant quelques minutes où des fantômes du passé, une gang de filles espagnoles vraiment gossantes que nous avions croisées dans les souterrains de Split, font leur apparition bruyante en compagnie d’une nouvelle recrue, une française. Sinon, deuxièmement, l’amphithéâtre a été très bien restauré et le feeling était présent.

Pour souper, vu qu’on avait des kunas à dépenser, nous avons décidé de nous payer un bon resto, nous sommes donc allés au restaurant de l’hôtel Amfiteatar et nous avons très très bien mangé. C’est le deuxième meilleur resto de notre voyage pour l’instant.

Le lendemain, pour notre dernière journée complète en Croatie, nous avons choisi d’aller à la charmante petite ville de Rovinj, à 45 minutes de Pula. Nous avons eu l’occasion de voir la mauvaise journée de quelqu’un : notre chauffeur d’autobus. Premièrement, il arrive en retard à la gare de Pula. Il se fait engueuler par un espèce de contrôleur de sa compagnie puisque tous les trajets suivants auront du retard. Du moins c’est ce que j’en ai compris. Il y avait 4 madames espagnoles sans billets qui voulaient embarquer. Normalement il est possible de payer au chauffeur mais il dit que non donc elles doivent acheter leur billet à la billetterie. Je suis sûr qu’il faisait ça en espérant réussir à se sauver sans eux et rattraper le temps perdu. Finalement juste quand il fermait la porte elles arrivent avec leurs billets mais oups, erreur, elles en ont que deux. Le chauffeur, gentleman, finit par leur vendre les deux autres billets et il part avec encore du retard.

En chemin, il devait vouloir profiter des lignes droites pour rattraper quelques minutes mais ça été impossible, ils repeinturaient les lignes. Un moment donné, un gars va voir le chauffeur et lui demande d’arrêter parce qu’il doit pisser. La face du chauffeur et sa réaction étaient priceless mais vu qu’il est fin, il a arrêté. C’est donc sans avoir rattrapé ce retard que nous sommes arrivés à Rovinj.

Rovinj est une charmante ville côtière avec un joli petit port et une belle vieille ville. J’y ai vécu la chose la plus malade du voyage à date. On est allé se chercher un kebab puisque nous avions faim et que nous n’avions pas encore mangé de kebab du voyage. On marchait dans la rue en le dégustant paisiblement quand un moment donné un monsieur semble me dire de quoi de façon urgente et en pointant derrière moi. Mon croate étant excellent, je ne comprend rien de ce qu’il me dit. C’est à ce moment que je sens de quoi sur ma tête et je vois un esti (excuse moi maman) de gros goéland, en fait juste sa tête, essayer de me voler mon sandwich. Il s’est posé sur ma tête! J’ai gagné la bataille et j’ai conservé mon kebab mais le goéland n’avait pas dit son dernier mot. Il est allé se poser sur un poteau en planifiant sa prochaine attaque. Mais malheureusement pour lui, j’ai peut être l’air con mais je ne me ferai pas avoir deux fois, je ne l’ai pas quitté des yeux et quand il a foncé vers ma bouffe, j’ai agité mon bras libre pour y faire peur. J’avais peut être l’air niaiseux mais ça l’a marché. On s’est assis sur un banc en regardant partout tout le temps, comme des assiégés et on a bien fait parce que j’en ai pogné un autre qui voulait s’essayer pour me voler mon délicieux sandwich. Avez-vous déjà vu un goéland voler de reculons? Moi oui. On se demandait pourquoi ils étaient si gros, maintenant on le sait, ils mangent des kebabs!

À part de ça, nous avons fait rapidement le tour de la vieille ville qui n’était pas très grande et sur le retour, nous sommes passés par le marché public. Il faut savoir que l’Istrie, la région dans laquelle Pula et Rovinj se trouvent, est reconnue pour son huile d’olive et les truffes (pas les chocolats, les champignons). Nous nous sommes fait attrapés pratiquement par le bras par une vendeuse qui m’a tout fait goûter (Annabelle mangeait une crème glacée), des truffes blanches et noires aux huiles et au fromage à tartiner aux truffes et même du miel aux truffes. J’ai acheté une bouteille d’huile de truffe blanche et la tartinade au fromage. Certains seront jaloux et vous avez raison de l’être. En retournant à l’autobus, nous avons succombé et acheter une autre huile d’olive de l’Istrie. Faut vraiment pas que ça pète dans nos sacs sinon ça va être huileux!

Pour souper, on ne s’est pas cassé la tête, on a été au même restaurant que la veille. C’est le danger quand ton premier restaurant est un coup de coeur : tu veux y aller a chaque jour. Pour faire thématique avec ma journée, j’ai pris des pâtes aux truffes. Au retour, Annabelle a marché dans un caca de chien, la première fois du voyage.

Ça y est, nous sommes rendus à la fin de notre séjour en Croatie. C’est le temps d’un bilan. Est-ce que j’ai apprécié la Croatie? Plus que ça, j’ai adoré! Les gens sont sympathiques, serviables, nous n’avons jamais eu de mauvais service. Les endroits que nous avons visités étaient fantastiques, Dubrovnik est à voir une fois dans sa vie et Split est une ville tellement intéressante et unique. Côté villes, ce sont mes deux coups de coeur. Côté bouffe, ce fut l’huile d’olive et le vin d’Istrie même si mon restaurant préféré a été le Dvor à Split. Le Taj Mahal de Dubrovnik ne donnait pas sa place non plus! Côté activités, le kayak à Dubrovnik, les lacs de Plitvice et Kotor au Monténégro ont été des excursions mémorables. Je recommande plus que fortement la Croatie à tout le monde, pour 2 ou 3 semaines (on en aurait pris une de plus). Il y en a vraiment pour tous les goûts!

Je fais une petite parenthèse avant de finir pour parler de AirBnB. C’était la première fois que j’utilisais ce service et j’ai été agréablement surpris par la qualité des hébergements que nous avons eu, surtout pour le prix. Un appartement en plein coeur de Split pour 90$ par nuit, quelle bonne affaire! Je conseille à tout le monde planifiant un voyage d’au moins jeter un coup d’œil sur les offres des villes que vous voulez visiter et d’en lire les commentaires. Je recommanderais sans hésiter tous les endroits où nous avons dormi.

Mon prochain post se fera à partir de l’Italie, plus précisément de Venise, d’où nous entamerons la dernière portion de notre voyage mais non la moindre. Donc demain, on se lève tôt pour prendre le bus à 7h. J’ai pris le plus tard possible, vous savez tous à quel point je suis un lève tôt. À bientôt!

Advertisements

Laissez un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s