Budapest l’authentique

Je vous ai raconté notre aventure pour se rendre à Budapest et je vous ai parlé de notre activité que nous avions réservé. Ce n’était pas un massage dans un therme hongrois mais plutôt une activité de touriste : une croisière/souper sur le Danube. Trois heures de bâteau, repas 5 services avec deux pianistes qui jouent live, tout ça avec de l’alcool à volonté. Ce fût une superbe soirée, la nourriture était excellente, tout comme le vin. Les deux pianistes s’affrontait dans une espèce de bataille musicale et je me suis fait chanté « Happy Birthday » par une jolie hongroise. Une bouteille de vin et trois heures plus tard, nous sommes rentrés à l’appartement pour dormir afin d’être reposés pour commencer notre visite de cette superbe ville.

J’ai décidé d’appeler Budapest « l’authentique » parce qu’après Prague, un peu trop propre et touristique qu’on pourrait se croire à Disney et Vienne la luxueuse, ville un peu hautaine avec ses boutiques de luxe, Budapest se présente telle qu’elle est vraiment. Y’a du beau, y’a du moins beau, mais maudit que ça fait son charme. J’ai adoré les autres villes mais Budapest a un petit côté plus vrai. On voit le vrai monde, contrairement à Prague où j’ai plus croisé de touristes de que locaux. J’aurais pu sortir un peu plus mais disons qu’on croisent les Budapestois (?) plus facilement que les Praguois (?).

Bref, revenons à nos moutons. Le lendemain, on s’est levé un peu plus tard qu’à l’habitude et j’étais un peu pocké. Après un déjeuner de pâtisserie d’épicerie et un bon café suivi de deux Advils, j’étais enfin prêt à commencer la journée. Nous nous sommes dirigés du côté « Buda » de Budapest pour aller visiter le château et son quartier, bref ce qu’il y a au dessus de la colline du château. Pour se rendre, nous avons traversé le Pont des Chaînes, un superbe pont gardé par des statues de lion. Une fois de l’autre côté, après une photo obligée de Luc avec la borne du kilomètre 0 de la Hongrie (il est arpenteur-géomètre de formation), nous avons monté l’ancien escalier royal pour se rendre à la porte du château. Nous nous sommes dirigés par la suite vers l’église Saint-Mathias  (où Franz Joseph et Elizabeth (Sissi) furent couronnés roi et reine de Hongrie) que nous avons visité. C’est une des églises les plus intéressantes que j’ai eu la chance de visiter et des églises, j’en ai vu. Elle est superbe, décorée Art Nouveau et la visite nous fait emprunter un parcours très intéressant.

Une fois sorti de l’église, nous sommes allés voir le Bastion des Pêcheurs, des terrasses sur le flanc de la falaise, juste derrière l’église. La vue était superbe. Nous sommes ensuite partis vers la porte de Vienne, une ancienne porte de la ville fortifiée à côté du château avant de revenir vers le palais. Après un bout de pain à l’épicerie, nous sommes allés visiter l’hôpital bunker sous la colline de Buda. Une visite très intéressante dans les sous-terrains qui sont supposés être un labyrinthe. Lorsque la guide, devant une maquette de l’hôpital, nous a demandé où nous étions, j’ai été le seul à être en mesure de pointer où nous étions. Une fois cette visite terminée, nous sommes allés visité un autre musée, le musée national de Hongrie si je me rappelle bien. Le sous sol était très intéressant puisqu’on visitait les ruines du château. Le rez-de-chaussée était entre autre une exposition sur l’Église Saint-Mathias ainsi qu’une collection de statue. Le reste du musée était plus endormant donc nous sommes sortis pour voir le jardin et marcher sur les fortifications avant de se rendre sur une terrasse boire une bière.

Une fois la bière terminée, nous sommes revenus vers Pest par le Pont des Chaînes et nous sommes allés souper à un restaurant de la place de la Basilique Saint-Étienne. La bouffe était excellente et nous avons fini de manger juste avant que la pluie commence. Nous avons eu de la pluie deux fois durant le voyage et ce fût la deuxième fois. Puisqu’il était rendu 10h, nous sommes allés nous coucher.

Le lendemain, puisque nous avions visité les principales attractions de Buda, c’était au tour de Pest de se faire visiter. Après avoir mangé, nous nous sommes dirigés vers le Parlement, un énorme bâtiment majestueux sur le bord du Danube. En y allant, nous avons croisés une statue de Ronald Reagan ainsi qu’un monument à l’honneur d’un héro hongrois qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à Fernand Gignac. Nous sommes allés réservé notre visite du Parlement et pour passer le temps, nous avons marché jusqu’à une des gares de Budapest dont l’architecture est intéressante.

Notre visite du Parlement était en français. C’était cher, un peu court et la guide n’était pas très compréhensible. Le bâtiment vaut la visite mais nous n’avons pas trop apprécié notre guide. Tant pis. Après le Parlement, nous avons décidé qu’il était le temps de relaxer. Nous nous sommes dirigés vers les Bains Széchenyi, des thermes hongrois avec plusieurs bassins intérieurs et quelques bassins extérieurs. Le lieu est superbe et l’eau était chaude! Je ne raconterai pas en détail tous les bains mais je conseille fortement à tout le monde d’y aller si vous avez la chance.

Après les thermes, nous sommes revenus à l’appartement et pour souper, Annabelle voulait essayer un restaurant appelé Hummus Bar. C’était excellent, le meilleur hummus que j’ai mangé de ma vie. L’hummus qu’on achète à l’épicerie n’est pas bon à côté de cet hummus, servi avec des pains Laffa, des genre de pains plats succulents.

Le lendemain matin, pour notre troisième journée, il nous restait quelques trucs à voir encore du côté de Pest. Nous avons commencé notre journée par une marche dans les rues commerciales pour acheter nos derniers souvenirs avant d’aller dans le quartier juif pour aller prendre un verre dans un « romkert » ou « ruin bar » en anglais. C’est un bar dans une cours d’un bâtiment en ruines. Le look « fitte » avec le nom mais c’est vraiment cool comme place. À aller voir absolument. Après la bière, nous sommes revenus vers notre appartement en passant par la grosse rue touristique, la rue Vaci et la place Vorosmarty. Je ne comprend pas pourquoi tous les touristes se tiennent là parce que c’est cher et artificiel mais en même temps, ça me convient parce que je ne les croise pas ailleurs, ils sont vraiment tous là. Avant de souper, Luc voulait acheter un truc qu’il avait vu à la boutique du Parlement, nous sommes donc retournés au Parlement. Pour revenir, nous avons marché le long du Danube jusqu’aux quais et nous avons décidé de prendre une croisière sur le Danube mais cette fois-ci sans repas, juste pour voir la vue que nous avions pas pris en photo la première soirée. Nous avions un rabais puisque nous avions fait une croisière avec la compagnie que nous avons choisi donc ça nous a coûté 10$ par personne pour 1h30 de bâteau et un Fanta à l’orange. La vue était magnifique et j’ai réussi à avoir le coucher du soleil pendant que j’étais sur le Danube. Après le bâteau, nous sommes arrêtés à un restaurant de burgers superbe bien coté sur TripAdvisor et avec raison. C’était délicieux.

Nous nous sommes levés un peu plus tôt le lendemain pour profiter au maximum de notre dernière journée. Nous avons décidé d’aller explorer l’île Sainte-Marguerite qui est le parc que fréquente les gens de Budapest pour relaxer. C’est un parc superbe avec un petit zoo, un jardin japonais, des thermes et une fontaine qui offre un spectacle de jets d’eau. Après l’île, nous nous sommes rendus au pied du mont Gellert, du côté de Buda, pour se rendre jusqu’au sommet pour aller voir les statues qui s’y trouve mais surtout la vue. Ça vallait la peine. Nous sommes arrêtés prendre une bière artisanale en chemin avant d’aller se changer pour aller souper dans un restaurant traditionnel où nous avons mangé un « paprikas » au poulet, un plat traditionnel plus que délicieux. C’est à essayer une fois dans sa vie!

Une fois le repas terminé, nous sommes retournés à l’appartement où je vous ai annoncé que nous partions le lendemain. Le retour s’est très bien déroulé, sans aucun problème. La correspondance fût très courte à Paris mais nous nous sommes rendus à l’avion sans retard (mais sans avance non plus!). Nous sommes arrivés à Montréal vers 16h, sous la pluie. Ce fût un superbe voyage, sans problèmes majeurs. Nos journées furent chargées à souhait, ce qui m’a empêché de tenir ce blog à jour comme je l’aurais voulu. Toutefois, puisque je voyage pour voir des choses différentes et que le blog vient en deuxième (ou troisième ou même plus), ça ne me dérange pas plus que ça.

Sur ce, je vous remercie pour votre temps passé à me lire et j’espère que vous avez apprécié mes posts, même si je crois que j’ai été plus expéditif que la dernière fois dans mes messages. Pour ce qui est des photos, je vais commencer à regarder ça bientôt et je partagerai ça lorsque j’aurai fini ma sélection finale.

À la prochaine!

Une réflexion sur “Budapest l’authentique

  1. très content que tu ne sois pas passé à côté des bains, un de mes plus beaux souvenirs! Et quand tu dis « je me suis fait chanté « Happy Birthday » par une jolie hongroise. », j’ai aucune misère à te croire. De mémoire, je m’étais fait un torticolis en Hongris tellement les femmes sont belles.

Laissez un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s