Plongées et visites

Balade en voiture et plein de plongée en apnée (30 septembre)

Nous avons quitté notre appartement ce matin en direction des marais salins près de Marsalforn. Ces marais permettent à leurs exploitants de récupérer le sel contenu dans l’eau de la Méditerranée. C’est par une route sinueuse et étroite que nous avons longé ces marais et que nous nous sommes rendus à l’étape suivante : Zebbug. En fait, je n’ai rien à dire sur l’ensemble de la ride de char jusqu’au sanctuaire de Ta’Pinu, à part qu’on a pris un méchant détour à cause d’un camion qui bloquait le seul chemin qui peut porter ce nom. Notre itinéraire alternatif nous a fait passé par des sentiers asphaltés.

Le sanctuaire est assez joli et imposant et se trouve au « milieu de nul part », c’est-à-dire à 2 minutes du village et même pas 10 minutes de la capitale… à 30km/h. C’est un sanctuaire avec l’intérieur assez sobre mais nous avons fait vite car il est vraiment encore utilisé à fond par les croyants donc on se sentait pas trop à notre place.

Par la suite, je n’ai rien à dire sur la route qui nous a mené au Azure Window et au Inland Sea, Par Azure Window, imaginez un petit Rocher Percé et pour l’Inland Sea un étang d’eau salé connecté à la mer. Ceux qui écoutent Game of Thrones ont déjà vu l’Azure Window dans le premier épisode je crois. Au pied du Azure Window se trouve le Blue Hole, c’est-à-dire un trou profond à l’eau bleutée. Après les photos du Blue Hole et du Azure Window que je devais prendre, nous sommes retournés sur nos pas vers l’Inland Sea et nous avons fait un tour de bateau dans la grotte qui nous amène jusqu’à la mer ainsi que sur le long de la côte avant de revenir à notre point de départ.

Par la suite, nous avons enfilé nos costumes de bain et nous sommes allés testé l’eau du Blue Hole. Au début j’ai eu le vertige. L’eau est super claire et on voit que le fond est loin en maudit. J’ai donc pédalé comme un épais jusqu’à que je me rende compte que je flotte comme une planche si j’arrête de bouger. Je dois travailler là-dessus, je panique un peu trop facilement, surtout en eau salée où que je flotte facilement (contrairement à l’eau douce où je coule). Nous avons vu plein de poissons et de plongeurs et l’eau était superbe.

Le Blue Hole se remplissant un peu trop à notre goût, nous sommes allés dans la mer juste à côté et nous y avons vu plusieurs poissons ainsi qu’une étoile de mer. C’était vraiment beau. Par la suite, nous sommes retournés à la voiture et nous sommes revenu à Marsalforn, en se perdant bien sûr dans les rues de Victoria en chemin. Il faut dire que les routes ici ce n’est pas clair, une route principale qui entre dans une ville devient une ruelle pleine de trou dans laquelle deux chars de large ne passent pas la plupart du temps mais ce n’est pas un sens unique. Il y a aussi les indications trop peu fréquente pour le chemin à suivre.

Rendu à Marsalforn, le plan était d’aller faire encore de la plongée en apnée. La visibilité était moins bonne mais tout de même très acceptable et nous avons vu plein de choses comme des petits crabes et un poisson de fond camouflé dans le sable. J’avais envie de voir autre chose, j’ai donc proposé à Annabelle d’aller à l’endroit où je me suis fait trempé le premier jour (suivez vous encore?). Ça brassait pas mal mais ce n’était pas dangereux, il n’y avait pas de courant, juste des vagues qui remplissaient mon tuba. Nous avons vu des crabes, des poissons mais surtout une pieuvre! On était vraiment content mais on avait un peu peur qu’elle nous saute dans la face comme dans les mauvais films d’horreur.

Par la suite, 18h arrivant, nous sommes retournés à notre appartement pour une bonne douche et surtout pour boire une excellente bière de Lord Chambray, la Fungus Rock que j’avais dégusté à La Vallette. Nous avons fini la journée par un souper dans un restaurant chinois, le Ni Hao. C’était très bon et différent du reste de la nourriture ici. Les fruits de mer, les pâtes et les pizza, c’est bien mais on finit par se tanner! On devrait retourner à la bouffe traditionnelle demain.

Boat trip autour de Gozo et à Comino (1er octobre)

On voulait le faire depuis le début ce trip à Comino mais on a toujours eu quelque chose d’autre à faire. On a lu dans notre guide qu’une compagnie offrait des départs en bateau de Marsalforn vers Comino. Nous avons été à la compagnie qui s’annonce le plus et non, leur départ se fait de Mgarr mais ils offrent le transport. En marchant dans les rues vers une crème glacée, on arrête dans une boutique de souvenirs et juste à côté, pas très bien annoncé, on voit une compagnie qui offre des excursions en bateau. On entre et on se fait dire que oui, ils partent de Marsalforn et qu’en plus, pour un prix très intéressant (à côté de leur compétiteur), ils font le tour de Gozo avant de se rendre à Comino et on a le lunch gratuit. Count me in!

Après notre déjeuner, nous nous sommes rendus au port de Marsalforn où nous attendait le bateau qui allait nous amener dans cette aventure, le Midas II. Qu’est-il arrivé au premier? Je préfère ne pas le savoir. On part rapidement vers une petite baie qui semble bien agréable à visiter en apnée mais nous n’y arrêtons pas. Nous continuons vers des grottes que nous visitons rapidement avant de se diriger vers le Azure Window. Un des matelots met une ligne à l’eau pour attraper du poisson mais c’est un échec. Rendu au Azure Window, nous continuons un peu et nous arrêtons dans la baie qui contient le Fungus Rock où nous nous baignons pour la première fois. Il y avait quand même pas mal de poissons et le fond était intéressant. Toutefois, l’arrêt fut court et nous sommes repartis vers Comino en longeant la côte. La mer était agitée, notre capitaine a décidé de rebrousser chemin et de faire le tour de l’île par l’autre côté. Je suis un peu déçu de ne pas tout voir mais bon, faut vivre avec!

Après quelque temps, nous sommes arrivés au Blue Lagoon de Comino où nous avons mangé un petit snack avant de plonger en apnée. Il y avait pas mal de poissons là aussi et nous avons même vu une sorte d’anguille colorée. Il y avait pas mal de monde et ça effrayait les poissons mais nous avons trouvé un spot plus tranquille et nous en avons profité.

De retour sur le bateau, nous sommes repartis vers Marsalforn mais nous avons fait un arrêt à San Blas, une minuscule baie, difficile d’accès en auto mais facile d’accès en bateau. Ce fut notre troisième baignade et cette fois-ci, aucun poisson en vue. Le fond était superbe, du beau sable mais au final nous n’avons vu que deux minuscules poissons un peu perdus. C’est un beau spot pour la baignade mais pas pour la plongée en apnée.

Après ce petit arrêt, nous sommes revenus au port de Marsalforn, presque 6h plus tard. Nous sommes rentrés prendre une douche pour nettoyer tout le sel qu’on a sur nous ainsi que tout le reste qu’on ne veut pas savoir. Nous avons fini la soirée dans un restaurant qui servait de la bouffe plus traditionnelle. Nous y avons pris de la pizza et c’était sincèrement une des meilleures pizza « Diavola » que j’ai mangé de ma vie, même meilleure qu’en Italie. Malte, ça rock. Nous avons aussi pris une bouteille de vin local qui était très bonne. Par la suite, nous sommes rentrés nous coucher.

Retour à Marsaxlokk (2 octobre)

On avait dit qu’on voulait y retourner et bien c’est ce qu’on a fait. Toutefois, on avait dit qu’on y retournerait une autre journée que dimanche et ça c’est raté, on y est retourné un dimanche! Avec le tour de bateau vers Comino qui ne se faisait pas le dimanche et les musées de Rabat/Mdina tous fermés le dimanche, dans les trois trucs qui nous restaient, Marsaxlokk est le seul qu’on pouvait faire le dimanche sans être pénalisé par des trucs fermés.

Après le déjeuner, nous avons préparé nos sacs et nous sommes partis pour le traversier entre Gozo et Malte. Nous avons été chanceux, aucune attente, nous sommes arrivés pile à l’heure. Après la traversée, nous avons débuté la route entre pratiquement deux des points les plus éloignés de l’île de Malte, sur une distance de même pas 50km. Après 1h, nous sommes arrivés à destination. Oui, une heure pour faire moins de 50 km.

Arrivés à Marsaxlokk, nous sommes allés dîner puisqu’il était rendu l’heure de manger. Par la suite, nous nous sommes dirigé vers la St Peter’s Pool pour voir de quoi ça l’air et pour regarder les poissons. Nous sommes arrivés dans une petite crique bondée de monde, genre des étudiants douche bags qui sont là pour faire le show. Pas vraiment de poissons en plus et une visibilité nulle. Bref, notre 15 minutes dans l’eau fut rafraichissant mais pas satisfaisant. Nous sommes retournés au char par le sentier qui prend genre 45 minutes à 1h de marche… à 35 degrés Celcius. Je sais que vous n’avez aucune pitié pour nous mais il faisait chaud en cr*ss.

Nous sommes revenus vers le traversier pour aller à l’Aquarium national de Malte puisque c’était inclus dans notre passe. C’était bien mais avec beaucoup trop de monde qui ne savent pas vivre. L’aquarium montre les espèces de poissons de l’archipel de Malte. Ça présente ce qu’un plongeur va voir, sans plonger. Nous sommes par la suite retournés vers le traversier et on s’est rendu compte que le dimanche vers 17h, l’île de Gozo se vide des touristes et des Maltais qui vont à la plage. La route en sens inverse était bondée. Même chose pour la zone d’embarquement du traversier à Gozo. Ça causait un embouteillage sur la route principale. Je crois qu’il avait pour au moins 2 traversiers d’attente!

Nous avons fini notre soirée au Flower Of Scotland, le restaurant écossais de la ville. Le propriétaire était content de nous revoir et il nous a jasé pas mal de sa vie. C’est pas toujours facile à comprendre l’accent écossais mais on a saisi l’essentiel. Dans le restaurant, il y avait un ami du propriétaire, un écossais qui a habité à Montréal pendant un an je crois. On a jasé un peu avec lui et c’était bin cool. Nous avons pris le spécial du jour (qui était la seule chose au menu aujourd’hui) : le roast beef avec patates, légumes, yorshire pudding et gravy au vin rouge. C’était vraiment délicieux! Après le repas, on a roulé jusqu’à notre appartement pour refaire nos sacs.

Demain, c’est-à-dire le 3 octobre, nous quittons Gozo pour retourner à Malte. Nous devons laisser la voiture à l’aéroport vers 17h avant de prendre l’autobus vers Sliema où nous passerons les 4 prochaines nuits avant de nous envoler vers le Québec vendredi le 7 octobre.

Gozo est vraiment un endroit magnifique. C’est beaucoup moins chaotique que l’île de Malte, beaucoup plus petit mais tout aussi intéressant. Marsalforn était un port d’attache vraiment parfait: de la bonne bouffe, la plage, le super marché à quelques minutes à pied. Si vous venez un jour à Malte, ne manquez pas Gozo et venez pour plus qu’une journée! Un bon 3 à 4 jours intense peut suffire mais une semaine au complet, c’était relaxant, de vraies vacances dans les vacances.

Les photos de ce message

Moi-même en plongée à Marsalforn

dscn0533

Le Fungus Rock, vu de l’eau

dscn0691

La cathédrale de Victoria

maltegozofin-1

Ruelle de Victoria

maltegozofin-2

La voiture décapotée

maltegozofin-3

L’Azure Window et le Blue Hole

maltegozofin-4