North Coast 500

Mardi le 10 septembre

Nous sommes partis de notre hébergement sur le bord du Loch Ness en début de journée pour entreprendre, à partir d’Inverness, une partie de la route North Coast 500. Le bout visé est entre Inverness et Thurso, une ville au nord de l’Écosse.

La route était très belle et le paysage aussi. Nous sommes arrêtés à la distillerie Glenmorangie que nous avons visité puisqu’il restait de la place dans la visite guidée de 12h. C’était très intéressant de voir tout le processus et surtout de sentir l’odeur du malt d’un côté et de la fermentation d’un autre, la distillerie étant opérationnelle 24h par jour, à tous les jours.

Nous avons eu le droit à une dégustation et de mon côté j’étais en terrain connu mais Annabelle l’a apprécié, ce qui est très bien vu qu’elle n’est pas fan de whisky d’habitude. C’est peut être l’air de l’Écosse qui l’aide. Claude aussi a bien apprécié et il s’est acheté une petite bouteille. De mon côté, je suis reparti avec ma dégustation dans un petit pot puisque je conduisais et je ne préférais pas prendre de chance.

Nous sommes arrêtés dans une petite ville appelée Dornoch pour dîner. Nous avons visité aussi sa minuscule cathédrale avant de repartir vers le nord. Nous avons filer jusqu’à John O’Groats et nous avons vu la végétation faire place à un genre de toundra. Nous sommes allés au Duncansby Head, le point le plus au nord-est de l’île de la Grande-Bretagne avant de se rendre au point le plus au nord à Dunnet Head.

La pluie commençant, nous nous sommes dirigés vers notre hébergement à Thurso avant d’aller souper. Après le souper, j’avais envie d’une bière après ma journée de route donc on s’est rendu dans un pub pour une Guinness avant d’aller se coucher

Mercredi le 11 septembre

Nous sommes partis tôt après un déjeuner à l’auberge pour entreprendre la route côtière du Nord en direction de Ullapool. La côte est magnifique, mais très peu peuplée et c’est là qu’on s’en allait.

À force de rouler, nous nous sommes éloignés de la civilisation et la route à une voie de chaque côté est devenue une route à une seule voie mais à deux directions. Il y avait des points de passage à intervalles réguliers. Les paysages étaient à couper le souffle. On a eu un petit problème lorsqu’un monsieur pas patient a décidé de passer même si on était plusieurs voitures engagées en sens inverse. Résultat : le dessous de ma voiture a frotté l’asphalte quand j’ai essayé de me tasser le plus possible pour l’éviter.

La dernière partie de la route vers Ullapool était extraordinaire, c’est sans aucun doute dans les plus beaux paysages que j’ai vu de ma vie. J’aimerais mettre des photos mais je n’ai pas encore réglé mon problème. C’était grandiose.

Ullapool est un beau village côtier avec une vue superbe sur une baie. Nous sommes arrivés un peu trop tôt donc nous sommes allés prendre une petite pinte pour attendre l’ouverture de l’auberge.

Pour souper, j’ai mangé des langoustines pêchées à Ullapool et c’était vraiment bon. Après le souper, nous sommes rentrés pour se reposer un peu après cette grosse journée de route.

Jeudi le 12 septembre

Nous sommes partis de Ullapool après un copieux déjeuner écossais avec boudin et haggis en prime. Avec ça, on a été bon jusqu’au souper.

On a fait un premier arrêt peu après le départ pour aller voir un vieux pont suspendu et la vue sur la gorge et la chute. On a repris la route vers le sud ne sachant pas trop ce qu’on allait voir. La côte ouest nous a émerveillé et les routes étaient assez belle. À un embranchement, nous avons pris la route scénique et nous ne l’avons aucunement regretté.

La route était à une voie mais nous avons eu la chance de voir des vaches des Highlands qui étaient couchés sur le bord, j’ai pu ouvrir ma fenêtre pour prendre une photo et elles étaient quasiment trop proche.

Après ce bout de route comme le Parc Safari, nous sommes arrivés à Applecross où nous avons fait une petite pause. On ne savait pas encore ce qui nous attendait l’autre côté du village.

La route nous a amené du niveau de la mer à un peu plus de 2000 pieds d’altitude. Elle était étroite, la plus étroite du voyage, elle était surélevée de chaque côté donc attention quand ça croise. Ça, c’était le réchauffement.

Après la montée, la descente avec quelques épingles successives, une descente de quelques miles tout aussi étroite avec peu de point de passage et surtout beaucoup de trafic en sens inverse. C’était débile et magique à la fois.

Après ces émotions fortes, nous nous sommes dirigés vers l’île de Skye où nous attendait notre hébergement. Un petit souper avec un peu d’alcool pour se féliciter, un petit lavage et un dodo bien mérité a été l’agenda de notre soirée.

La North Coast 500 est juste trop malade. Nous l’avons fait un peu trop vite, le 7 jours conseillé est réaliste. Nous avons sauté la fin qui nous aurait ramener à Inverness par le Loch Ness. Nous n’avons donc pas fait les 500 miles de la route mais c’est tout comme.

Maintenant, l’île de Skye nous attend!

Advertisements