Glasgow

Lundi le 16 septembre

Après le déjeuner, nous sommes partis à pied pour visiter le centre et l’est de la ville. Nous avons marcher sur le bord de la Clyde River jusqu’au Glasgow Green, un gros parc au cœur de la ville. Dans le parc se trouve le People’s Palace, un musée sur l’histoire des habitants de Glasgow et sur la ville.

Après l’avoir visité, nous sommes allés dîner avant d’entreprendre la marche conseillée par le Lonely Planet, qui nous a fait traverser le centre de la ville jusqu’à la cathédrale. En chemin, nous avons fait un petit arrêt au musée d’art moderne et je n’ai rien compris encore une fois à l’art moderne. C’était gratuit au moins!

La cathédrale est impressionnante mais très sombre. La pierre utilisée est assez foncée, ce qui n’aide pas à ce niveau. La cathédrale a été sauvée lors de la montée du protestantisme par la guilde des marchands, elle est donc très bien conservée pour une ancienne cathédrale catholique dans un pays protestant. À côté de la cathédrale se trouve la nécropole, un énorme cimetière qui donne un bon point de vue sur la ville. C’est assez spécial à visiter mais c’est quand même intéressant à voir.

Après la nécropole, nous sommes descendus jusqu’à la brasserie Tennent’s, que nous avons visité aussi. On a pu voir la brasserie en opération, c’était intéressant. On a vu la chaîne qui met la bière en cannettes, c’est efficace! Je ne connaissais pas cette bière là mais elle est très populaire ici et elle était quand même bonne dans son style (lager).

Nous sommes ensuite revenus à nos chambres pour se reposer les pieds un peu avant d’aller souper dans un super bon restaurant mexicain. C’était vraiment sur la coche.

Mardi le 17 septembre

À l’horaire, nous avions une visite guidée de la gare centrale. Le guide était un passionné de la gare, ex-employé, qui a réussi à convaincre l’administration de lui permettre de faire des visites. On a commencé par les sous sols où il nous a raconté plusieurs anecdotes sur l’histoire de la gare pendant plusieurs périodes dont pendant la Première Guerre Mondiale où les sous sols ont servi de morgue. La gare était vraiment un lieu important de la ville.

La partie vraiment intéressante de la visite était la visite des vestiges de la gare de l’époque victorienne, encore en très bon état, comme si le temps c’était figé. Il planifie de faire un musée d’ici quelques années, ça sera un must à visiter.

Après la visite, nous sommes sautés dans le Subway pour se rendre dans le coin de l’université pour voir une galerie d’art et la maison de Charles Rennie Mackintosh. C’est un architecte du courant art nouveau qui a été très important pour la ville, l’influence de son œuvre se voit encore dans la ville. Annabelle est très fan de ce type d’art, elle était contente de visiter ça. On ne pourra pas visiter la Glasgow School of Art, une de ses œuvres puisqu’elle est passée au feu malheureusement mais on aura eu un petit aperçu de son talent.

Après ce musée, nous sommes allés au Kelvingrove Art Gallery and Museum, un énorme musée très intéressant. On n’a pas tout visiter car un moment donné, c’est raide sur le système les musées. C’est un musée sur plein de sujets, un genre de musée de la civilisation avec une galerie d’art intégrée.

Nous sommes revenus dans notre coin en métro. Le métro ici est minuscule, on dirait un jouet. Il n’est tellement pas haut que je ne peux pas me tenir debout au centre des wagons. Les quais étaient minuscules eux aussi.

Nous avons terminé la soirée par un bon souper avant de rentrer pour la nuit.

Mercredi le 18 septembre

C’est notre dernière journée et on a décidé de terminer notre magasinage. On s’est donc promenés dans le centre une bonne partie de la journée.

Nous avons terminé notre journée par une tournée des bars, avant d’aller célébrer notre voyage chez Zizzi, parce que pourquoi pas. En rentrant, nous sommes allés prendre un dernier verre avant de rentrer pour préparer nos sacs pour notre départ imminent.

Le prochain message que je mettrai en ligne sera en direct du Québec. D’ici là, merci de m’avoir lu! J’ai été un peu plus concis qu’à l’habitude, j’espère que vous avez apprécié quand même!

Quelques photos

Advertisements

Île de Skye et retour vers Glasgow

Vendredi le 13 septembre

Nous avons quitté notre auberge après le déjeuner pour se rendre au château de Dunvegan, le château de la famille McLeod. Le château est encore en excellent état puisqu’il appartient encore à la famille, qui a transformé quelques pièces en musée. Les jardins sont aussi très beaux, c’est une place à voir.

Après le château, nous nous sommes dirigés vers une attraction de notre guide : le Fairy Glen. La route pour s’y rendre était bien entendu minuscule et ça ne passait pas deux voitures de large mais bon, ça j’ai l’habitude. Ce qui m’a fait capoté c’est qu’il y avait des est* de tatas de stationnés dans les bouts qui croisent, ce qui fait que j’étais pogné pour reculer à chaque fois qu’on croisait une voiture. Il n’y avait pas de stationnement pour voir le Fairy Glen, une petite vallée quand même charmante mais bon… passez tout droit s’y vous y allez, ça vaut pas le trouble.

Après cette mini aventure, on a prit la route vers Quiraing, des formations rocheuses sur le bord desquelles nous avons fait une belle randonnée pour nous dégourdir les jambes. Ça, ça vaut le détour. On a repris la route vers The Old Man of Storr, un pic rocheux phallique qu’on a décidé de ne pas aller voir de plus proche pour cause de pluie. On l’a vu de loin, c’est déjà ça. On a continué notre route vers Portree, le gros village de l’île de Skye pour prendre un verre et pour souper.

J’ai une petite anecdote à raconter à propos du souper : Annabelle, Claude et moi avons commandé le burger de cerf, mais ce n’est pas ce qu’on a reçu, on a reçu la belle assiette de cerf super flyée avec une sauce au chocolat. On a dit que ce n’est pas ça qu’on a commandé et le gérant est venu nous voir pour s’excuser et nous demander si nous voulions manger ça quand même et il nous chargerait le prix du burger, quand même moins cher. Pas fous, on accepte et c’était délicieux. Quand on a eu la facture, le gérant nous dit qu’il nous a fait un escompte. Ça semble en ordre, 5 pounds par assiette. En regardant le menu en sortant, je vois que la différence entre les assiettes était seulement de 2,50 pounds. Merci au Caroy House de Portree.

Nous sommes ensuite rentrés à l’auberge de jeunesse à Broadford pour se détendre avant d’aller au lit.

Samedi le 14 septembre

Nous nous sommes réveillés avec une journée pluvieuse et la pluie ne nous a pas lâché de la journée. Tout ce que nous devions voir sur la route vers Inveraray étant à l’extérieur, disons qu’on a plutôt filer vers notre destination. Nous avons quand même vu le château à Dornie et traverser l’impressionnant Glen Coe mais nous n’avons pas arrêté.

Arrivés à Inveraray, la pluie s’est arrêtée et on a pu visiter le charmant village avec une architecture unique. Nous avons ensuite repris la route vers notre hébergement 15 minutes plus loin.

Nous sommes revenus à Inveraray pour souper mais le restaurant que nous avions trouvé était fermé pour la basse saison. Pas grave, nous sommes allés de l’autre côté du village à notre deuxième choix, sous l’orage qui est revenu. Comble de malheur, le restaurant est plein pour la soirée. Il ne nous reste qu’un restaurant sinon c’est l’épicerie. On a eu une place et on a très bien mangé donc tout est bien qui fini bien.

Dimanche le 15 septembre

C’est notre dernière journée de route avant de rapporter la voiture à Glasgow en fin de journée. Nous avons commencé par visiter le très beau château d’Inveraray avant de prendre la route vers Glasgow. Nous sommes arrêtés pour une petite marche sur le bord du Loch Lomond et nous avons repris la route vers l’aéroport de Glasgow pour remettre la voiture.

Nous avons rejoins la ville de Glasgow en autobus et nous avons rejoins notre auberge pour déposer nos sacs. Nous avons pris une bonne bière bien méritée et pas très chère au bar de l’auberge avant d’aller faire une petite marche pour faire du repérage et pour manger. Nous sommes rentrés à l’auberge pour un dernier verre avant de se retirer pour la nuit.

J’ai finalement trouvé mon problème de photos, en voici quelques unes en désordre de l’île de Skye et de Inveraray.

Quelques photos

North Coast 500

Mardi le 10 septembre

Nous sommes partis de notre hébergement sur le bord du Loch Ness en début de journée pour entreprendre, à partir d’Inverness, une partie de la route North Coast 500. Le bout visé est entre Inverness et Thurso, une ville au nord de l’Écosse.

La route était très belle et le paysage aussi. Nous sommes arrêtés à la distillerie Glenmorangie que nous avons visité puisqu’il restait de la place dans la visite guidée de 12h. C’était très intéressant de voir tout le processus et surtout de sentir l’odeur du malt d’un côté et de la fermentation d’un autre, la distillerie étant opérationnelle 24h par jour, à tous les jours.

Nous avons eu le droit à une dégustation et de mon côté j’étais en terrain connu mais Annabelle l’a apprécié, ce qui est très bien vu qu’elle n’est pas fan de whisky d’habitude. C’est peut être l’air de l’Écosse qui l’aide. Claude aussi a bien apprécié et il s’est acheté une petite bouteille. De mon côté, je suis reparti avec ma dégustation dans un petit pot puisque je conduisais et je ne préférais pas prendre de chance.

Nous sommes arrêtés dans une petite ville appelée Dornoch pour dîner. Nous avons visité aussi sa minuscule cathédrale avant de repartir vers le nord. Nous avons filer jusqu’à John O’Groats et nous avons vu la végétation faire place à un genre de toundra. Nous sommes allés au Duncansby Head, le point le plus au nord-est de l’île de la Grande-Bretagne avant de se rendre au point le plus au nord à Dunnet Head.

La pluie commençant, nous nous sommes dirigés vers notre hébergement à Thurso avant d’aller souper. Après le souper, j’avais envie d’une bière après ma journée de route donc on s’est rendu dans un pub pour une Guinness avant d’aller se coucher

Mercredi le 11 septembre

Nous sommes partis tôt après un déjeuner à l’auberge pour entreprendre la route côtière du Nord en direction de Ullapool. La côte est magnifique, mais très peu peuplée et c’est là qu’on s’en allait.

À force de rouler, nous nous sommes éloignés de la civilisation et la route à une voie de chaque côté est devenue une route à une seule voie mais à deux directions. Il y avait des points de passage à intervalles réguliers. Les paysages étaient à couper le souffle. On a eu un petit problème lorsqu’un monsieur pas patient a décidé de passer même si on était plusieurs voitures engagées en sens inverse. Résultat : le dessous de ma voiture a frotté l’asphalte quand j’ai essayé de me tasser le plus possible pour l’éviter.

La dernière partie de la route vers Ullapool était extraordinaire, c’est sans aucun doute dans les plus beaux paysages que j’ai vu de ma vie. J’aimerais mettre des photos mais je n’ai pas encore réglé mon problème. C’était grandiose.

Ullapool est un beau village côtier avec une vue superbe sur une baie. Nous sommes arrivés un peu trop tôt donc nous sommes allés prendre une petite pinte pour attendre l’ouverture de l’auberge.

Pour souper, j’ai mangé des langoustines pêchées à Ullapool et c’était vraiment bon. Après le souper, nous sommes rentrés pour se reposer un peu après cette grosse journée de route.

Jeudi le 12 septembre

Nous sommes partis de Ullapool après un copieux déjeuner écossais avec boudin et haggis en prime. Avec ça, on a été bon jusqu’au souper.

On a fait un premier arrêt peu après le départ pour aller voir un vieux pont suspendu et la vue sur la gorge et la chute. On a repris la route vers le sud ne sachant pas trop ce qu’on allait voir. La côte ouest nous a émerveillé et les routes étaient assez belle. À un embranchement, nous avons pris la route scénique et nous ne l’avons aucunement regretté.

La route était à une voie mais nous avons eu la chance de voir des vaches des Highlands qui étaient couchés sur le bord, j’ai pu ouvrir ma fenêtre pour prendre une photo et elles étaient quasiment trop proche.

Après ce bout de route comme le Parc Safari, nous sommes arrivés à Applecross où nous avons fait une petite pause. On ne savait pas encore ce qui nous attendait l’autre côté du village.

La route nous a amené du niveau de la mer à un peu plus de 2000 pieds d’altitude. Elle était étroite, la plus étroite du voyage, elle était surélevée de chaque côté donc attention quand ça croise. Ça, c’était le réchauffement.

Après la montée, la descente avec quelques épingles successives, une descente de quelques miles tout aussi étroite avec peu de point de passage et surtout beaucoup de trafic en sens inverse. C’était débile et magique à la fois.

Après ces émotions fortes, nous nous sommes dirigés vers l’île de Skye où nous attendait notre hébergement. Un petit souper avec un peu d’alcool pour se féliciter, un petit lavage et un dodo bien mérité a été l’agenda de notre soirée.

La North Coast 500 est juste trop malade. Nous l’avons fait un peu trop vite, le 7 jours conseillé est réaliste. Nous avons sauté la fin qui nous aurait ramener à Inverness par le Loch Ness. Nous n’avons donc pas fait les 500 miles de la route mais c’est tout comme.

Maintenant, l’île de Skye nous attend!

Loch Ness

Dimanche le 8 septembre

Nous avons quitté Aberdeen vers 10h après avoir récupéré notre monture, une petite Mercedes. Après avoir réussi à faire entrer nos sacs dans son coffre, nous avons quitté le centre ville vers un château, le Craigievar Castle. Le château est beau de l’extérieur et semblait intéressant à visiter mais il y avait foule et il aurait fallu attendre plus d’une heure pour faire la visite guidée.

On est donc embarqué à nouveau dans notre voiture et nous nous sommes dirigés à travers la campagne écossaise vers Dufftown, où nous avons manger une bouchée. Une des grosses attractions de la ville est la distillerie Glenfiddich, qu’on n’a pas visité puisque qu’il aurait fallu encore attendre plus d’une heure pour la visite guidée. On a quand même regarder un peu le site avant de reprendre la route vers notre hébergement à Drumnadrochit sur le bord du Loch Ness.J’ai réservé une petite maison sur le terrain d’un couple très sympathique. La maison est très jolie et la vue est superbe. Nous nous sommes installés avant d’aller au village pour souper et faire l’épicerie pour le déjeuner.

Lundi le 9 septembre

Nous sommes partis après le déjeuner vers Culloden pour voir le site d’une bataille historique, entre les forces gouvernementales et les jacobites. Le musée était vraiment intéressant et on a été chanceux de ne pas avoir de pluie pour marcher sur le champ de bataille.

Après cette visite, nous sommes revenus à Drumnadrochit pour aller visiter le Urquhart Castle, maintenant en ruines mais offrant un beau coup d’œil sur le Loch Ness. Il y avait beaucoup de monde mais ça valait la peine. Nous avons fait un peu de route sur le long du lac avant de revenir à l’hébergement pour se préparer à souper.

Nous quittons le Loch Ness vers le Nord pour faire la route North Coast 500. Nous aurions eu besoin d’un peu plus de temps pour bien visiter les environs du Loch Ness, mais il faut faire des choix, donc malheureusement nous avons du oublier notre visite de Inverness. Ce n’est que partie remise.

Pour les curieux, nous n’avons pas vu le monstre…

Aberdeen

Jeudi le 5 septembre

Nous sommes partis d’Édimbourg sur l’heure du dîner, en train, vers Aberdeen, qui se trouve à environ 2h20 plus loin au nord est du pays.J’avais lu les commentaires sur l’appartement qu’on a loué et j’ai vu des trucs décourageants, tel que c’était malpropre, que ça sentait mauvais, etc. L’appartement est vraiment pas cher donc ce n’est pas trop grave… Quelle fut notre surprise en entrant quand on a vu un grand appartement propre, un des plus beaux que j’ai eu l’occasion de louer et en plus super bien situé.Après avoir déposé nos sacs, nous sommes allés à l’épicerie acheter notre déjeuner avant d’aller visiter la ville. C’est une belle petite ville et nous avons réussi à trouver quelques endroits qui semblent intéressants pour dîner et souper, en plus de quelques visites.Après avoir souper dans un équivalent du Shaker pour la crowd et l’ambiance, mais en mieux côté qualité de la bouffe, nous avons continué notre visite de l’autre côté de la ville pour faire un peu de repérage.

Vendredi le 6 septembre

Je me suis levé après une nuit de sommeil sur un matelas défoncé avec un petit mal de dos qui a fini par passer. Claude, de son côté, combat quelque chose de vilain et est malheureusement resté coucher.Après le déjeuner, c’est en trio qu’on s’est déplacé vers le Aberdeen Maritime Museum, qui explique la relation entre la région et la mer. C’était un musée gratuit et intéressant donc on a été gagnant sur tous les points.Nous sommes revenus chercher Claude pour dîner et nous nous sommes rendus dans un pub qu’on avait repérer la veille. Il nous intéressait car ils servent la bouffe de The Pigs Wings, un restaurant de street food avec du porc effiloché qui semblait très bon et qui l’était finalement. Accompagné d’une bonne Guinness, on était en business. Le bar était clairement pas un endroit touristique, le staff était vraiment content de nous voir et on a même eu le droit à un dessert offert par la cuisine. On l’aurait commandé mais c’est encore mieux gratuit.On est retourné porter Claude à son lit avant d’aller vers le musée d’art, malheureusement fermé. On a donc erré un peu dans les rues pour voir les commerces avant de rentrer.Pour souper, nous sommes repartis en trio et nous avons été manger dans un restaurant dans une ancienne église. Les toilettes étaient cachée derrière une porte dans une bibliothèque, vraiment cool. Les prix étaient juste trop bons et la bouffe de bonne qualité. J’ai pris un poulet avec du haggis dans le milieu et c’était bien bon. Je crois que j’aime le haggis.Par la suite, on est revenus au logement avec une sandwich pour Claude qui n’avait pas encore mangé.

Samedi le 7 septembre

Malheureusement, Claude n’allait pas mieux donc c’est en trio que nous avons quitté Aberdeen en train pour aller visiter Stonehaven, une petite ville balnéaire. À partir de cette ville, une belle randonnée sur le long de la côte nous a amené au Dunnottar Castle, un vieux château en ruines avec une histoire très intéressante.Après la visite, nous sommes revenus à Stonehaven où nous avons mangé une excellente crème glacée artisanale avant de reprendre le train vers Aberdeen. Claude allait mieux mais il ne s’est pas joint à nous pour le souper. Nous avons été dans un restaurant indien, le meilleur que j’ai eu l’occasion de visiter à vie. C’était vraiment bon et pas très cher. Si vous pensez aller à Aberdeen, je vous donnerai l’adresse. Nous sommes rentrés par la suite pour nous préparer pour notre départ en voiture le lendemain. La ville était très animée, je crois que ça fête fort le samedi!

Je ne serai pas en mesure de mettre des photos, soit la connexion ou soit mon téléphone ne veut pas, désolé!

Stirling

Mardi le 3 septembre

Nous avons quitté Édimbourg vers 9h du matin pour aller visiter Stirling, une ville pas très loin, mais surtout son château. La ride de train nous a fait voir un peu la campagne écossaise, ce qui nous a donné un avant goût pour la suite du voyage.

N’ayant pas pris de café encore et étant tous non fonctionnel sans caféine, nous nous sommes rendus au Costa le plus près pour prendre notre dose de flat white. Par la suite, nous avons fait l’ascension de la ville jusqu’au château, ce qui m’a donné un peu chaud je dois le dire, malgré la température un peu fraîche.

À l’entrée du château, un autre contrôle de sécurité. J’avais prévu le coup, je n’avais pas de sac à dos. Claude non plus, j’ai comparé mon sac au sien et ils ont la même longueur. Je crois donc que j’ai été victime de profilage au château d’Edimbourg.

Nous avons fait la visite du château avec un audioguide et je le conseille à tous, c’est un des mieux conçus que j’ai eu la chance d’utiliser. Le château est superbe, un des plus beaux que j’ai vu. Il y a plein de choses à visiter, le déplacement en vaut le coup. Malheureusement, il pleuvait donc on n’a pas profiter de l’extérieur autant que j’aurais voulu mais bon, j’y retournerai au pire.

Après la visite du château, nous étions affamés et nous sommes allés manger dans un petit café sur le chemin du retour. Étant donné son emplacement on aurait pu croire que ce serait un attrape touriste mais c’était vraiment bien et très abordable.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers la gare pour retourner à Édimbourg et nous avons manqué le train de quelques secondes. Nous avons pris le suivant et nous sommes rentrés à l’appartement prendre un verre avant d’aller souper. Nous avons opté pour un restaurant asiatique qui était plein à craquer et avec de bons prix et nous n’avons pas été déçus.

Après un repas tardif, nous sommes finalement rentrer à l’appartement sous la pluie, à l’image de notre journée à Stirling qui fut pluvieuse mais au combien intéressante.

Quelques photos

Édimbourg

Bonjour à tous,

Ça fait maintenant quelques jours que nous sommes arrivés en Écosse et tout se passe bien. Voici le récit de nos quelques journées à Édimbourg.

Vendredi le 30 août

Nous sommes partis le vendredi matin de la maison à destination de Montréal, où nous avons passé la journée en famille. Puisque notre vol était vers 21h30, nous n’avions pas de stress! Puisque finalement il a été reporté d’une heure, on a été encore moins stressés. Nous avons profité du salon Mastercard à l’aéroport avant d’embarquer sur notre vol à destination de Londres.

Le vol en soi a été assez tranquille. La bouffe était bonne et j’ai réussi à dormir, ce qui est assez rare.

Samedi le 31 août

Nous sommes bien entendu arrivés en retard à Londres mais j’ai appris ma leçon lors de précédents voyages et j’avais prévu une correspondance de près de 4h. Finalement ça l’a été deux heures. Notre passage aux douanes s’est fait très facilement, étant donné qu’on est passé à une borne automatisée grâce à notre beau passeport RFID. C’est assez plaisant de ne pas avoir à subir un interrogatoire!

Le vol vers Édimbourg a été très rapide, même pas une heure, avec un atterrissage qui a brassé un peu. Une fois les bagages récupérés et la carte SIM achetée, nous avons pris l’autobus vers notre appartement. Il est vraiment bien et surtout très bien situé. Après une douche et une sieste, nous sommes allés manger dans un restaurant temporaire (seulement l’été) et ensuite, nous sommes allés marcher un peu dans le vieux Édimbourg. C’est vraiment une ville superbe, une très belle capitale. Nous sommes revenus pour dormir car nous avions la journée de transport dans le corps.

Dimanche le 1er septembre

Le lendemain, au programme, nous avions la visite guidée gratuite de Sandeman’s. Notre guide, Angus, était super interessant. On a eu beaucoup d’histoires sur la ville, ce qui est toujours apprécié quand on est jetlag, c’est moins forçant que de lire un livre. Après la visite, nous nous sommes dirigés vers Arthur’s Seat, une colline à côté de qui est en fait un ancien volcan. La vue était superbe et l’ascension pas trop ardue. Notre dernière activité de la journée a été une visite d’une distillerie de gin et de whisky avec quelques dégustations (et un achat de bouteille de gin).

Pour souper, nous sommes allés dans un restaurant indien et c’était excellent. Un des plats nationaux du Royaume-Uni est le curry, on voit que l’Inde a eu une grosse influence sur le pays.

Lundi le 2 septembre

Le lendemain, après un bon flat white chez Costa, nous nous sommes dirigés vers la vieille ville pour une visite guidée du château avec Sandeman’s. J’avais regardé sur internet pour voir les règlements sur ce qu’on ne peut pas apporté et j’avais rien vu qui correspondait à quelque chose qu’on avait sur nous. Donc quand je suis arrivé à la sécurité et qu’ils ont décidé que mon sac rentrait pas dans leur criss de caisse qui n’a pas un format de sac à dos, ça l’a commencé à moins bien allé. Quand ils m’ont dit que les casiers les plus proches étaient à la gare, en bas de la ville et qu’ils ne me laissaient pas entrer, même si j’étais avec un groupe, disons que j’étais en tabarnak. Le monde se tassaient de mon chemin sur mon aller retour à la course jusqu’à la gare. 12.50 pounds plus tard, je suis revenu à la sécurité, toujours en tabarnak. Le jeune qui ne m’a pas laissé entrer a du se sentir cheap car il ne m’a jamais regardé.

Annabelle m’a gentiment attendu et nous avons réussi à rejoindre notre groupe, sans trop manquer de contenu. Ce qui m’a rendu encore plus en criss, c’est de voir des gens avec des sacs beaucoup plus plein que le mien, mais juste un peu plus court. En volume, mon sac était vide mais il faisait 1,5 cm trop long.

La visite était vraiment intéressante et je dois remercier notre guide, Raj, d’avoir repris l’histoire que nous avons manqué juste pour nous à la fin. Il était très surpris qu’ils ne m’ait pas laisser entrer, ça doit être une première pour Sandeman’s.

Le château est vraiment intéressant mais allez-y sans sac à dos. Après la visite, nous sommes allés dans une microbrasserie, Brewdog, pour dîner et pour que je me change les idées. Après la bière, nous sommes allés visiter le musée des écrivains et nous sommes revenus à l’appartement pour se reposer un peu les pieds. Pour souper, nous sommes allés dans un pub pour manger de la bouffe traditionnelle, un steak pie pour Claude et moi, un énorme fish and chips pour Manon et du haggis pour Annabelle. J’ai goûté le haggis et j’ai bien aimé, j’en commanderais sans hésiter.

Après le souper, nous avons fait une petite marche pour digérer avant de rentrer pour la nuit.

Mercredi le 4 septembre

Oups, un petit saut d’une journée! Vous aurez la chance de lire ce que nous avons fait dans un prochain post. Revenons à nous moutons, voici le récit de notre dernière journée à Édimbourg.

Après s’être levés, déjeuner et pris un petit café, nous avons pris l’autobus de ville en direction du port pour aller visiter le Britannia, l’ancien yatch royal de la Reine. C’était une visite vraiment intéressante de plus d’une heure avec un audioguide très clair, je recommande à tous d’y aller.

Nous avons dîner sur le bateau et nous nous sommes dirigés ensuite vers notre appartement, toujours en autobus, pour déposer nos sacs avant d’aller visiter la Edinburgh Gin Distillery.

La visite a commencé avec un résumé très intéressant de l’histoire du gin avant de visiter les installations. Nous avons terminé par une superbe dégustation avec 6 produits différents. On s’est aussi fait donné une petite bouteille et on avait 10% de rabais à la boutique. Nous avons bien entendu acheté une belle bouteille de gin navy strenght que nous allons devoir porter pour le reste du voyage. Je conseille vraiment à tout le monde cette visite, vous en aurez pour votre argent. Annabelle et moi étant amateurs de gin, nous avons adoré. Manon et Claude aussi, mais ils ont eu un peu plus de misère avec le gin straight sans tonic.

Nous avons profité de la clarté restante pour descendre le Royal Mile jusqu’au parlement écossais et le palais de Holyrood. Nous n’avons pas pu visiter ces deux sites puisqu’il était un peu trop tard mais on est content de les avoir vu. Nous aurions eu besoin de quelques jours de plus pour tout visiter ce que nous voulions visiter mais il faut faire des choix donc ce n’est que partie remise, Annabelle et moi reviendront sans l’ombre d’un doute.

Pour souper, nous sommes allés dans un restaurant avec le nom le plus malade au monde: Zizzi. C’est une chaîne de restaurants « italien » mais c’était vraiment bon, on ne regrette pas notre choix. Après le souper, nous sommes rentrés à l’appartement pour terminer notre journée et se préparer pour notre départ cour vers notre prochaine destination : Aberdeen.

Vous aurez des nouvelles sur la journée manquante bientôt! D’ici là, bonne journée!

Quelques photos