Retour à la maison

13 octobre

Notre vol étant à 13h35, nous n’étions pas pressés à partir pour se rendre à Charles-de-Gaulle. Après un dernier petit déjeuner à la boulangerie du coin, nous sommes retournés à l’hôtel pour finaliser nos sacs et attendre qu’il soit 9h45, heure à laquelle nous avions décidé de nous rendre au RER B pour se rendre à l’aéroport. Le voyage en RER s’est passé sans problème. Nous nous sommes fait contrôler nos billets pour la première fois du voyage et puisque nous sommes à notre affaire, nous avions nos billets donc tout s’est bien passé.

Nous nous sommes rendus à l’enregistrement et au dépôt des bagages avec environ 3h d’avance, ce qui était dans le planning. Après s’être débarrassé de nos sacs, nous nous sommes rendus au contrôle des passeports pour ensuite prendre un petit train vers notre terminal. Nous sommes passés à la sécurité et nous nous sommes retrouvés devant notre porte d’embarquement avec environ deux heures à attendre. Nous avons procédé à nos achats de dernière minute (un beau paquet de terrines, une première pour nous, nous évitons de rapporter de la viande habituellement) et nous avons pris un dernier café chez Costa.

Dans l’avion, l’agent de bord en face de moi était vraiment amical et m’a parlé de l’avion, des avions d’Air France en général et de toute sorte de sujet. Il avait envie de jaser! Le vol s’est bien déroulé, le champagne et la bière étaient bons et le risotto excellent. À l’atterrissage à Montréal, l’agent de bord m’a confié son amour pour les côtes levées et m’a avoué qu’il acceptait la liaison Paris-Montréal à chaque fois qu’on lui offrait juste pour ça. Il m’a aussi demandé quelques conseils pour des endroits où boire de la bonne bière de microbrasserie à Montréal et ça m’a fait plaisir de lui partager le nom de quelques endroits.

Les douanes à Montréal étaient débordées. Nous avons eu la chance d’être pris dans la file devant les bornes qui permettent d’accélérer le passage aux douanes et nous en avons profité. Nous avons dû sauver une bonne heure d’attente en faisant ça. Le fait d’avoir des terrines nous a ralenti d’environ 5 minutes mais sinon, ça l’a bien été. Une fois les bagages récupérés, le père d’Annabelle est venu nous cherché.

Évaluation de chaque ville

Voilà, c’est la fin du voyage. Ça fait maintenant une semaine que nous sommes de retour, j’ai commencé à classer et travailler les photos. J’ai eu l’occasion de donner mon avis sur les villes que nous avons visité à quelques reprises et je suis maintenant en mesure d’en parler sur le blog.

Madrid

Pour une première ville de voyage, Madrid a été parfaite. Nous étions bien situé, pas très loin de la Plaza Mayor et près de quartiers avec de bons restaurants. La ville est propre et lumineuse et se marche très bien. Le transport en commun est bien développé mais nous n’en avons pas eu de besoin souvent. J’ai bien apprécié le Palais Royal, il est superbe. C’est rare de voir un palais aussi vaste et encore meublé. Notre coup de coeur côté restaurant a été le Cava Baya 17 sur la rue du même nom. La rue dans son ensemble est intéressante et vaut la peine d’être visitée pour souper. J’ai bien aimé le marché pour pouvoir manger des petites bouchées, c’est mon genre de truc. Madrid est sécuritaire et si on fait attention, il n’y a pas trop de crainte à avoir pour les pickpockets, même si c’est décidément pire que les autres capitales européennes.

Le Prado vaut le détour, la collection d’oeuvres d’art est superbe et on peut voir les oeuvres de très près, contrairement à d’autres musées. J’ai bien aimé aussi le Palacio Real, richement décoré et superbe dans son ensemble.

Grenade

La ville est compacte et tout se fait à pied. Le fait qu’elle soit au pied de deux montagnes la rend photogénique et la Sierra Nevada au loin est charmante. J’ai adoré l’Alhambra et l’Albaycin, on y voit clairement l’influence des Maures sur l’Andalousie. Côté nourriture, on y a très bien mangé mais je crois que nous n’avons pas trouvé le petit coin caché pour les restaurants, faute de temps. La ville est sécuritaire et nous n’avons eu aucune crainte pour les pickpockets.

Pour la visite de l’Alhambra, nous ne regrettons pas d’avoir pris une visite guidée, je crois qu’on serait passé à côté de beaucoup de choses si nous n’avions pas eu notre guide. C’est un peu plus cher mais je vous le conseille.

Barcelone

Barcelone est vivante, on ne peut pas lui enlever. Je n’ai pas apprécié La Rambla. Je vois sa beauté et son attrait mais je ne le comprend pas. C’est une trappe à touristes pleine de pickpockets. À moins d’un kilomètre à pied dans tous les sens se trouvent des endroits beaucoup plus intéressants pour manger et sortir. Ça vaut la peine d’être vu mais pour moi, sans plus. La culture du pickpocket semble tolérée si ce n’est pas encouragée, ce qui est un gros turn-off. J’ai apprécié beaucoup notre quartier, le Poble Sec, pour ses restaurants de qualité à prix très abordable. Ce n’est pas le plus beau coin mais ça ne me dérange pas.

J’ai apprécié aussi l’intérieur de la Sagrada Familia et le Barri Gotic. Notre après midi à la plage fût des plus relaxant, c’est à faire. J’ai moins apprécié le Parc Guell à cause des travaux sur la terrasse, ce que tout le monde vient voir. J’y retournerai dans quelques années et je vais apprécier beaucoup plus!

Nous avons grandement apprécié notre excursion à Montserrat, mais je déplore qu’il n’y ait pas plus qu’un train à l’heure. On a vu à ce moment la confrontation des locaux versus le tourisme et je dois dire que je comprend les locaux. Quelques trains directs pour Montserrat seraient nécessaires pour permettre à la masse de touristes de s’y rendre sans nuire au transport en commun des locaux. Néanmoins, je recommande la visite du monastère à tout le monde mais préparez-vous à être dans une foule de touristes.

Paris

À chaque fois que je visite Paris, je l’apprécie toujours un peu plus. Avant, c’était une ville que je détestais et maintenant, c’est une ville que j’adore. La ville a ses défauts: elle est relativement sale à cause de la circulation automobile, l’heure de pointe peut être un cauchemar dans les transports en commun et il y a beaucoup, mais beaucoup de monde. Toutefois, l’architecture est magnifique, les travaux d’Haussmann, malgré le fait qu’ils ont été radicaux, ont laissé une superbe ville avec un style quand même très unifié. Le soir venu, la ville sait se mettre en valeur en illuminant ses plus beaux sites. Une marche sur le long de la Seine après le souper vaut la peine, c’est magnifique et il y a presque personne. Les touristes sont rangés dans leurs hôtels, c’est le meilleur moment pour sortir.

La ville est sécuritaire, malgré tout ce qui s’est passé dernièrement. Après Barcelone et ses pickpockets. Paris est rafraîchissante. En plus, nous avons vu croisé beaucoup moins de vendeurs de cossins que lors de nos dernières visites, ce que nous avons aimé. Nous avons pu profiter du parc devant le Sacré Coeur sans se faire achaler.

Mon coup de coeur est la marche sur le long de la Seine le premier soir, nous avons été voir la Cathédrale Notre-Dame-de-Paris par l’arrière et c’est une vue magnifique. La cour carré du Louvre vaut le détour, si la Plaza Mayor ressemblait à ça de nuit, ça aurait été la plus belle grande place que j’ai vue dans ma vie. Marchez dans Paris de soir, vous allez comprendre pourquoi il s’agit de la Ville Lumière. Surtout, marchez sans crainte, Paris n’est pas dangereuse.

Mon autre coup de coeur est le fait que nous avons trouvé de nouveaux secteurs pour les restaurants. Ils ont toujours été là mais Paris étant si vaste, ce n’est pas facile en tant que touriste de trouver en quelques jours les bons endroits.

En conclusion…

J’espère que vous avez apprécié le blog et je suis désolé de ne pas avoir pu mettre de photos de Barcelone et de Paris. Je mettrai dans les prochaines semaines un album sur Facebook et un autre sur Flickr. Je mettrai à jour les posts de Barcelone et de Paris pour leur ajouter quelques photos. Merci de nous avoir suivi et à l’année prochaine!

Advertisements

Barcelone qui rêve d’indépendance

3 octobre

Le 3 octobre est notre journée de transport vers Barcelone. C’est aussi la journée de grève générale à Barcelone suite au référendum. Beau mix!

Nous avons quitté notre appartement relativement tôt pour se rendre à la station d’autobus de Grenade pour prendre un autobus qui nous a amené à l’aéroport de Malaga. Pourquoi Malaga? C’est bien simple: puisque c’est une ville côtière très visitée, il y a beaucoup plus de vols « low-cost » en partance de cet aéroport et ils sont surtout moins cher.

L’autobus arrêtait en premier à Malaga, ce qui nous a valu une belle vue sur la mer et une petite visite éclair de la ville. Nous sommes arrivés à l’aéroport de Malaga avec 3h d’avance et notre enregistrement se faisait seulement 1h plus tard. Nous avons donc patienté avec un café avant de déposer nos bagages et de traverser la sécurité pour grignoter un peu. La vue sur les montagnes est superbe à partir de l’aéroport. Le vol a été un peu en retard mais puisque j’avais pris des billets premium, on n’était pas obligé de faire la file donc on a attendu assis. Nous sommes entrés dans les premiers dans l’avion et j’étais assis à la rangée 3, du côté gauche à côté du hublot. J’ai donc eu une superbe vue au décollage et à l’atterrissage. Rendus à Barcelone, nous avons récupéré nos sacs avant de se diriger vers le métro, qui était fermé à cause de la grève. Le train l’était aussi mais on a pu acheté des billets pour le premier train qui partait, un petit 20 minutes plus tard. Le train nous a amené à la gare Sants de Barcelone où nous avons transféré dans le métro. Le métro était plus que bondé et nous avons du forcer un peu pour tous entrer.

Nous nous sommes rendus à l’appartement dans le quartier Poble Sec où j’ai appelé notre hôte qui est venu nous remettre les clés. Nous sommes allés faire une petite épicerie par la suite et nous avons pris l’apéro à l’appartement avant de sortir souper en mangeant des tapas. Après le souper, nous avons descendu l’avenue Parar-el qui nous a amené au port. Notre marche nous a permis de voir que notre quartier semble plein de beaux petits restaurants et plein de bars intéressants, ce qui est très intéressant! Nous sommes rentrés tôt pour aller se coucher car la journée a été longue et que nous allons visiter la Sagrada Familia le lendemain.

4 octobre

Après notre habituel déjeuner, nous nous sommes dirigés vers la Sagrada Familia, une des oeuvres de Gaudi. En sortant du métro, la première chose qui frappe est la réalité: la cathédrale n’est pas terminée. Bon, pratiquement tout le monde le sait mais après avoir vu autant de cathédrales, en voir une encore en construction, c’est assez cool.

Nous avons fait le tour du bloc de la cathédrale pour la voir de tous ses angles avant d’aller se chercher un café au Costa Coffee, une chaîne qu’on a appris à apprécier à Malte. Après le café, nous nous sommes rendus à l’entrée avec nos billets et nous avons récupéré notre audioguide. Nous avons écouté les premiers points avant de rejoindre l’entrée de la façade de la Nativité pour laquelle nous avions un billet pour la visiter. Un ascenseur nous amène presque en haut et ça nous donne une belle vue sur la ville et sur certaines sections en travaux de la cathédrale.

Après avoir redescendu, nous avons pris une bonne heure si ce n’est pas plus pour visiter la cathédrale et observer ses détails architecturaux magnifiques. Les colonnes imitent une forêt et les vitraux sont superbes. C’est vraiment un monument à part!

Après la visite de la cathédrale, nous nous sommes dirigés en métro vers le Parc Guell. Nous sommes arrêtés dans un restaurant sur le chemin et nous avons très bien mangé, un des bons repas du voyage. Après avoir cassé la croûte, nous avons continué notre ascension vers le parc. Je n’avais jamais vu d’escaliers roulants extérieurs auparavant et pour se rendre au parc, il y a en trois.

Une fois rendus au parc, puisque nous avions un peu d’avance pour notre entrée dans la zone restreinte, nous avons marché un peu dans la zone gratuite. Une fois l’heure arrivée, nous sommes entrés dans la zone restreinte et nous avons fait le tour. Ce fût très impressionnant, disons que Gaudi ne semblait pas aimer les choses droites. Tout est courbe! Le seul bémol, la principale attraction du parc, les fameux bancs que l’ont voit dans le film « L’auberge espagnole », étaient en rénovation et donc en grande partie inaccessible.

Une fois la visite du parc terminée, nous sommes retournés vers le centre-ville et nous avons bravé La Rambla et ses pickpockets. Après une petite crème glacée chez Amorino, que nous avons découvert à Malte, nous avons parcouru la rue de la place de la Catalogne jusque pratiquement au bout sur le bord de l’eau. Nous avons été sur nos aguets tout le long et personne ne s’est fait volé une possession. Sinon, c’est une belle rue mais j’ai de la misère à comprendre pourquoi tous les touristes se garoche dessus pendant presque tout leur voyage.

Après La Rambla, nous sommes rentrés prendre une bière à l’appartement avant de sortir souper dans un restaurant chinois. Nous avions besoin de manger différent et ce le fût. C’était excellent et fidèle à la tradition des restaurants chinois, on a eu trop de bouffe pour un prix ridiculement bas.

Après le souper, nous avons marché dans le coin de l’appartement avant de rentrer se coucher.

5 octobre

Pour cette journée du 5 octobre, nous avons décidé de faire le « walking tour » gratuit de Sandeman’s New Europe de Barcelone. Le départ était à 10h du matin, à la station Jaume I. La marche nous amenais dans un quartier que nous n’avions pas visité encore, le plus vieux quartier de la ville, donc on était très content. Notre guide, Cristina, est originaire de Barcelone. Nous avons été à la place des rois et nous avons vu les marches que Christophe Colomb a gravi pour aller demander de l’argent pour son expédition à la reine Isabelle. Par la suite, nous avons fait le tour de la cathédrale avant de se rendre dans une petite place où s’est passé un moment sombre de l’histoire de Barcelone lors de la guerre civile. C’est à cet endroit où une bombe a explosé et a tué des dizaines d’innocents, la majorité des enfants. La vérité a été étouffée pendant plusieurs années sous Franco mais maintenant, la véritable histoire est connue.

Par la suite, nous nous sommes dirigés vers la place Jaume, où se trouve l’hôtel de ville de Barcelone ainsi que le parlement. C’est un lieu fort significatif ces jours ci mais la place était presque vide. Pas très loin se trouvait beaucoup de camion de télévision, en attente d’une nouvelle.

Nous sommes arrêtés dans un pub irlandais pour faire une pause toilette avant de repartir pour visiter une cathédrale qui a été bâtie par le peuple, pour le peuple. En chemin, j’ai jasé avec la guide de la situation en Catalogne et elle m’a posé des questions sur la situation d’indépendance au Québec et nous nous sommes amusés à comparer un peu les deux mouvements.

La cathédrale était superbe, sobre mais très jolie. Elle a été brûlée je ne sais plus quand et pour la reconstruire, plusieurs donateurs privés ont financé la reconstruction, dont l’équipe de soccer de Barcelone. C’est pour ça qu’on trouve dans un vitrail le logo de l’équipe. C’est quand même un fait assez cocasse.

À la sortie de la cathédrale, nous sommes arrêtés à une place adjacente où des milliers de Catalans ont été tués par le roi Philippe V en 1714 puisqu’ils avaient soutenus la couronne autrichienne lors de la guerre de succession. C’est une place importante pour les Barcelonais et leurs marches commémorative de cette journée et beaucoup d’autres marches débutent à cette place.

Nous avons fini la visite devant un ancien marché public. Après avoir remercié notre guide, nous nous sommes dirigés vers le bord de l’eau pour manger. Nous avons mangé un foccaccia dans un petit restaurant avant de longer la plage sur un peu plus d’un kilomètre. Nous sommes revenus à l’appartement pour chercher notre maillot avant de retourner finir la journée au soleil et pour Annabelle et moi, dans la Méditerranée.

Au retour à l’appartement pour aller prendre une bonne douche, nous sommes arrêtés par hasard dans une super bonne place à gelato, chez Gino. Elle était excellente. Rendus à l’appartement, nous avons pris un vin rouge et des chips avant d’aller manger une pizza à un restaurant italien juste à côté de l’appartement. Les pizzas étaient plus qu’excellentes, aussi bonnes que les bonnes pizzas que nous avons mangé en Italie. Après le souper, nous sommes rentrés à l’appartement car nous avons marché 23 000 pas et nous avons mal aux pieds!

7 octobre

Étant notre dernière journée complète dans la ville, nous avons utilisé le 7 octobre pour finaliser la visite de ce qui nous intéressait le plus. Il reste encore beaucoup de choses à voir mais il est impossible de voir en 4 jours tout ce qu’une ville comme Barcelone a à offrir.

Après avoir déjeuner, nous nous sommes rendus à la cathédrale dans le vieux quartier. C’est vraiment une visite unique, à l’intérieur du cloître, il y a des arbres dont des palmiers et 13 oies, pour représenter les 13 martyrs qu’une sainte de Barcelone a subît. Après la visite de la cathédrale, nous nous sommes rendus dans le musée d’histoire de Barcelone, au site de la vieille ville, pour visiter les ruines de Barcino, la cité romaine qui se trouve maintenant sous Barcelone. Ce fût vraiment une visite très intéressante, les ruines sont bien conservées (pour des ruines) et l’audioguide est vraiment bien fait.

Après la visite, nous avons essayé (avec relativement de succès) de retracer les traces de notre visite guidée pour trouver les restaurants qui semblaient intéressants que nous avions vu lors de la visite. Nous sommes allés dans un restaurant grec qui était vraiment bon.

Après le restaurant, nous sommes allés sur le sommet du Montjuïc pour aller voir les vues qu’offrent les points de vues sur le sommet. Nous avons marché pas mal mais les points de vues en valaient la peine. Nous sommes arrivés en haut un peu trop tard pour aller faire un musée donc nous sommes redescendus dans notre quartier, le Poble Sec, pour aller prendre l’apéro dans un bar belge. Nous avons pu déguster d’excellentes bières belges et écouter une partie du match de foot entre la Belgique et la Bosnie. Nous sommes partis à la mi-temps et malheureusement, la Belgique perdait pas un point.

Pour souper, nous sommes allés dans un restaurant de burger pas très loin de l’appartement. Les burgers étaient délicieux. Le quartier dans lequel nous restons est vraiment à recommander. Ce n’est pas le plus beau ni le plus riche, mais il y a plein de bons restaurants et de bars vraiment intéressants à quelques minutes de marche. Après le souper, nous nous sommes rendus à la place d’Espagne pour voir de quoi elle a l’air. Rendus là, on a vu qu’il y avait un énorme spectacle de jets d’eau en avant du musée d’art catalan qui est pas très loin. On est resté une 20e de minutes pour regarder le spectacle. C’était de toute beauté.

Après le spectacle, nous sommes rentrés car nous devons faire nos préparatifs pour quitter Barcelone et l’Espagne pour aller à Paris. Nous avons adoré l’Espagne et les endroits que nous avons visités. Le beau temps qu’on a eu aide beaucoup mais le pays est superbe, la bouffe est excellente et il y a vraiment plein de choses intéressantes à faire.

Encore une fois, ma connexion n’aime pas mes photos donc j’essayerai plus tard.

 

Grenade et l’Alhambra

30 septembre

Après avoir déposé nos sacs et fait l’épicerie pour nos 2 jours et demi à Grenade, nous sommes partis à pied pour visiter un peu la ville et prendre nos repères. Nous sommes partis en direction de la cathédrale pour voir un peu ce coin. En chemin, nous sommes tombés sur un mariage à l’église pas très loin de notre appartement. Rendus à la cathédrale, nous avons décidé de continuer notre chemin et de ne pas la visiter tout de suite. Nous avons continué dans les petites rues de la ville avant d’arriver à une place où il y avait un orchestre jouant des chansons pour danser et plein de vieux dansant sur la place. Je dis vieux pas pour être méchant, mais plutôt parce que la moyenne d’âge des personnes qui dansait était probablement au dessus de 60 ans. C’était super beau à voir, les danseurs semblaient avoir beaucoup de plaisir. On a essayé de pousser mes parents à aller danser mais ils ne voulaient pas.

Nous avons continué notre chemin sur une petite rue bordée de restaurant et rendu au bout, nous avons zig-zagué vers l’Alhambra pour aller voir si la montée était si dure que la fille que nous a accueilli nous a dit. Nous nous sommes rendus à la première porte de l’Alhambra et bien que c’était une bonne montée, ce n’est pas impossible, il faut juste des bons mollets et un bon cardio.

Nous sommes redescendus vers l’Albaycin, où nous avons soupé dans un restaurant marocain. J’ai pu boire du thé à la menthe aussi bon que celui de mes souvenirs de mon voyage au Maroc, j’étais content. Il y a une forte présence de Maghrébins à Grenade, ce qui fait qu’on se fait pratiquement tout le temps servir en français. Après le souper, nous avons marché un peu dans les rues avant de se rendre à notre appartement pour se coucher tôt puisqu’on a une visite de l’Alhambra et des billets d’acheté pour le 2 octobre.

1er octobre

Certains d’entre vous se diront que ma dernière phrase ne marche pas. En me levant, je me suis rendu compte que les billets étaient pour le 2 et non pour le 1 comme je croyais. Au moins j’ai fait l’erreur dans le bon sens! Nous avons déjeuner et nous nous sommes dirigés vers un petit café sympathique pour boire un bon latte avant d’entreprendre notre visite très relaxe de Grenade. Nous avons commencé par la cathédrale mais puisque c’était dimanche et qu’il était 10h, c’était l’heure de la messe donc pas de visite. Nous sommes tombés dans quelques petites ruelles formant un petit souk, le marché des artisans où on trouve plein de trucs importés du Maroc. Après avoir flâné et marché un peu, nous nous sommes diriger vers l’Albaycin pour grimper la colline pour avoir la vue sur l’Alhambra au Mirador San Nicolas. La montée était bonne, la vue tout autant mais le soleil était à contre-jour donc on s’est dit qu’on allait revenir plus tard dans la journée.

Nous sommes redescendus par de petites rues peu fréquentées par les touristes pour joindre la rue principale de l’Albaycin et tombé en marge d’une manifestation, probablement pour dénoncer les agissements de Madrid dans le dossier du référendum catalan. Je ne crois pas que ça soit pour soutenir ces gestes. Nous nous sommes arrêtés sur une terrasse pour dîner avant de retourner à l’appartement pour une pause pipi et une siesta pour certains (moi).

Après la pause, de retour sur la route pour visiter la cathédrale. Arrivés à la cathédrale, nous avons vu qu’il y avait des frais de 5 euros par personne. 5 euros, pas de photos… pas de visite. Certaines cathédrales payantes valent la peine, peut-être que celle de Grenade vaut la peine mais déjà que mon père n’est pas fan des églises, payer est hors de question. Nous avons visité quelques rues avoisinantes que nous avons manqué avant de retourner prendre l’apéro à l’appartement.

Avant d’aller souper, nous sommes retournés au Mirador San Nicolas pour prendre des photos de l’Alhambra au coucher du soleil. Nous sommes arrivés deux heures trop tôt donc on a attendu à travers les touristes. Une fois les photos prises et le soleil couché, nous sommes retournés en bas de la colline par le chemin de l’autobus que mes parents ont pris au lieu de marcher. Nous avons eu une superbe vue sur l’Alhambra. Nous sommes arrêtés manger dans un beau petit restaurant super intéressant et pas trop cher, nous avons grandement apprécié notre repas, un des meilleurs depuis quelques jours.

Après le repas, nous sommes rentrés à l’appartement pour se coucher tôt car cette fois-ci, c’est bien vrai, nous allons visiter l’Alhambra le lendemain.

2 octobre

Après une bonne nuit de sommeil, nous avons déjeuner avant de nous rendre vers l’Alhambra à pied. C’est une belle petite ascension qui nous attendait et nous sommes partis beaucoup plus tôt que nécessaire pour être sur d’avoir le temps de se rendre. Du temps, nous en avons eu amplement, nous avons eu une heure à attendre au sommet avant que la représentante de la compagnie qui organisait notre visite guidée se pointe. Nous étions en compagnie de quelques Québécois dont entre autre Cornemuse, la chienne-vétérinaire. En fait, elle n’était pas maquillée en chien donc c’était plutôt son interprète, Danielle Proulx, qui était avec nous. Personnellement je ne l’aurais jamais reconnue parce que j’écoute jamais la TV mais bon, ça fait une anecdote cocasse à raconter.

La visite a commencé par le Generalife, qui était un palais d’été pour les princes d’une des dynasties musulmanes à avoir dirigé l’Andalousie. Nous avons visité les nouveaux jardins avant d’aller vers l’ancien quartier militaire de l’Alhambra. Après cette petite visite pleine d’histoire, nous avons pris une petite pause avant de pénétrer dans le Palais Nasrides, une superbe demeure des dirigeants musulmans de l’époque. Après la visite du palais, notre guide nous a amené dans un petit jardin pour terminer la visite. Elle nous a annoncé que nous étions sa première visite guidée. Elle était excellente comme guide, ça ne paraissait pas du tout qu’elle était nerveuse. Après avoir quitté la guide, nous nous sommes dirigés vers un restaurant pour manger puisqu’il était 14h et nous n’avions rien mangé.

Après avoir cassé la croûte, nous sommes allés voir le Palais de Charles Quint que nous n’avions pas visité avant de quitter l’Alhambra par la porte de la justice. Nous sommes redescendu vers notre appartement pour prendre une petite pause, tout en arrêtant se chercher une petite crème glacée en chemin.

Après le repos, nous sommes retournés dans le coin du restaurant de la veille puisque la vue sur l’Alhambra semblait superbe et elle l’était. Par la suite, nous avons voulu nous rendre à un restaurant conseillé par la guide de notre visite de l’Alhambra mais il était plein. On s’est donc dirigé un peu plus proche de notre appartement où Annabelle et moi avons mangé une excellente paella. Après le repas, nous sommes retournés à l’appartement pour faire nos sacs.

Nous partons demain, le 3 octobre, pour Barcelone. Nous devrions réussir à nous rendre, tout semble laisser croire qu’il y aura un minimum de service de transport en commun. Notre prochain message sera en direct de Barcelone où nous pourrons vous parler un peu de la situation. [Edit: Voici des photos!]

Quelques photos de Grenade

Une mosaïque dans le palais Nasrides

ExportGrenade-4

Vue de l’Albaycin et de l’Alhambra

ExportGrenade-3

Grenade et l’Albaycin

ExportGrenade-2

L’Alhambra au coucher du soleil

ExportGrenade-1

Madrid la majestueuse

26 septembre

Nous nous sommes levés relativement tôt après une nuit une peu bouleversée par le décalage horaire. Je me suis même levé avant mon père, ce qui relève pratiquement du miracle. Après avoir pris une douche et déjeuner, nous sommes allés se chercher un café à un petit café en face. Je voulais pratiquer mon espagnol mais je ne me rappelais plus comment dire « pour emporter » en espagnol donc Annabelle a réglé ça en parlant en anglais. Le drôle de l’histoire est qu’il y avait un panneau à l’extérieur où il était écrit « take away / para llevar ». C’est probablement parce que je n’avais pas pris de café que je n’ai pas remarqué!

Comme première activité de notre première journée complète à Madrid, nous nous sommes joints à un « walking tour » gratuit, plus particulièrement celui de Sandeman’s New Europe, une compagnie que nous connaissons et que nous apprécions beaucoup. Notre guide, Ramon, s’exprimait clairement et nous a donné une foule d’information sur l’histoire de l’Espagne et de Madrid. La visite, qui débutait à la Plaza Mayor, nous a entre autre amené près d’une ancienne porte de la ville et sur le bord de l’ancien mur de la ville pour ensuite arrêter dans une petite cafétéria où nous avons mangé quelques bouchées sur le pouce pour dîner.

Après dîner, la visite nous a amené devant a cathédrale et le palais royal de Madrid et a terminé devant l’opéra. Après la visite, que nous recommandons fortement comme à l’habitude, nous sommes allés visiter les jardins royaux pour ensuite de diriger vers un bar pour manger quelques bouchées de plus puisque le dîner a été insuffisant. Nous voulions aussi boire un petit breuvage pour se désaltérer puisque le soleil frappait fort. Nous sommes ensuite rentrés à l’appartement pour prendre une petite pause bien méritée avant de sortir à nouveau pour aller souper et visiter la ville un peu plus.

Nous sommes allés manger au Cava Baja 17, un super bon restaurant sur la rue du même nom. Nous avons pris un menu de dégustation pour 4 personnes et nous avons eu 6 sortes de tapas, une omelette, un gros morceau de boeuf à partager ainsi que 4 desserts à partager. Comme tapas nous avions une bouchée à la morue avec un aïoli de miel et des oignons confits, du jambon ibérique que nous avons adoré Annabelle et moi, une bouchée de tomate avec du thon, deux croquettes, une au jambon et une aux champignons et pour finir un plat de crevettes à l’ail et à l’huile d’olives. Nous avons même eu du « fried milk » pour dessert, ce qui était assez cool! Ce fût un des meilleurs repas que j’ai mangé en voyage, nous recommandons le restaurant à n’importe qui qui visite Madrid.

Après le souper, nous sommes allés prendre une marche pour aller voir la cathédrale et le palais royal de soir et aussi faire du repérage de restaurants sur des rues que nous n’avions pas encore visitées. Nous avons trouvés quelques restaurants intéressants, je crois que nous allons manquer de temps à Madrid pour tout goûter. Nous sommes revenus à l’appartement pour une douche bien méritée et un beau gros dodo tout aussi bien mérité

28 septembre

Aujourd’hui c’est une journée spéciale puisque c’est la fête de ma mère. Pour fêter ça en grand, nous sommes allés visiter le Prado, le musée d’art de Madrid. Nous sommes arrivés à l’ouverture équipés de notre billet acheté en ligne et nous avons sauté la file pour entrer presque les premiers. Après le petit contrôle de sécurité, nous avons commencé à faire la visite de musée. Bien entendu, comme c’est le cas dans plusieurs musées d’Europe exposant de l’art de plusieurs époques, l’art religieux était extrêmement représenté. De mon côté, j’ai appris à l’apprécier mais mon père n’est vraiment pas un fan! Les oeuvres exposées étaient vraiment belles, dans les plus belles que j’ai vu dans tous les musées que j’ai visité. De plus, on pouvait être vraiment près des oeuvres et on pouvait bien admirer leurs détails, très impressionnant. Il y avait aussi une belle exposition de statues romaines ainsi que de l’art autre que religieux.

Après le musée, nous sommes allés mangé des tapas sur une terrasse avant de retourner à l’appartement pour récupérer mon sac à dos avec mon gros appareil photo puisque je n’ai pas voulu traîner de gros sac au musée et avec raison car on devait les laisser en consigne. Nous nous sommes ensuite dirigé vers un des parcs de la ville voisin du Prado où se trouve un monument au roi Alfonso (j’ai oublié le numéro) et le Palais de Cristal (pas la danseuse). Le parc était superbe et il faisait vraiment mais vraiment chaud. Aujourd’hui, j’ai pris soin de bien m’hydrater, j’apprend de mes erreurs. Après le parc, nous sommes partis à la recherche d’une crème glacée, que nous avons trouvé à côté de notre appartement et elle était excellente.

Après la crème glacée, nous sommes rentrés pour nous préparer pour le souper d’anniversaire de ma mère. Nous avons décidé de l’amener voir un spectacle de flamenco accompagné d’un repas pour souper. Le spectacle était magnifique et le repas excellent. Ce fût une soirée mémorable au Cafe de Chinitas que nous recommandons à tous, amateurs de flamenco ou non. Après le souper, nous sommes allés prendre une marche sur la Gran Via, l’artère commerciale principale de Madrid, que nous n’avions pas encore visitée. Nous avons marché un bon bout jusqu’à temps qu’on soit vis à vis notre appartement et nous avons coupé par les rues du quartier Barrio de Las Letras, un beau quartier animé avec plein de restaurants et de bars qui semblent sympathiques.

29 septembre

C’est la dernière journée que nous avions à Madrid et nous en avons décidé d’en profiter pour terminer les visites que nous n’avons pas fait. Nous avons commencé par la visite du Palacio Real, le palais royal. Nous avons pris l’audioguide et ça nous a pris à peu près 2h30 pour faire 2 visites. La visite vaut vraiment le coup, le château est superbement décoré et la visite est super bien fait.

Après la visite du château, nous sommes allés dîner avant d’aller visiter la cathédrale. À la sortie de la cathédrale, j’ai croisé une ancienne collègue de travail. Le monde est petit. Nous nous sommes ensuite rendu au téléphérique pour aller voir la ville de l’extérieur. On y a même croisé le sosie de ma soeur. Il faisait vraiment chaud donc on n’a pas trop marché dans le parc. La vue est belle mais je ne mettrais pas ça dans la liste des musts.

Après le téléphérique, nous nous sommes rendus à la Gran Via pour marcher ce que nous n’avions pas marché pour ensuite se rendre à l’appartement pour décompresser avec une bonne petite bière. Après la bière de décompression, nous nous sommes dirigés vers le Mercado San Miguel où il y a plusieurs étalages de toutes sortes de bouchées. C’est avec ces bouchées et une coupe de vin à la main que nous avons souper. C’est une expérience à vivre une fois dans sa vie.

Après le souper, nous sommes allés marché un peu en fouinant dans les magasins de souvenirs, histoire de faire un peu nos touristes. Nous sommes rentrés tôt car nous partons le lendemain pour Grenade. Départ en autobus à 10h30, il faut être au rendez-vous!

30 septembre

Nous nous sommes levés vers 7h30 pour faire nos sacs et nous sommes allés déjeuner au petit café en face de l’appartement. Nous avons quitté le logement vers 9h et nous sommes arrivés à 9h30 à la Estacion Sur de Autobus de Madrid, un petit 1h d’avance. Nous avons acheté un petit lunch puisque l’autobus était une ligne directe vers Grenade, sans arrêts, pendant 4h30. Juste avant le départ, on a vu que l’autobus vers Grenade a disparu du tableau indicateur. Je suis allé me renseigné à la billetterie mais la dame au comptoir ne parlait ni anglais ni français donc j’ai décidé de rebroussé chemin. Je me suis rendu compte que l’autobus était revenue sur le tableau au même moment où mon père venait me chercher. Nous sommes embarqués dans l’autobus et nous avons passé un beau 4h30 à regarder le paysage, entrecoupé d’un petit somme.

Arrivés à Grenade, nous avons récupéré nos sacs et nous nous sommes dirigés dehors pour prendre l’autobus de ville. Un couple de Québécois attendait au même arrêt que nous, nous avons jasé un peu avec eux de leur voyage et du nôtre. Arrivés à l’arrêt Catedral, nous avons marché un petit 5 minutes pour se rendre à l’appartement.

C’est un des appartements les plus beaux que nous avons eu Annabelle et moi. On entre dans une cours intérieure avec un bassin avec des petits poissons et l’appartement est très bien divisé et bien décoré.

Je continuerai mon récit la prochaine fois en vous parlant de Grenade, que nous irons visiter après l’apéro! [Edit: Voici les photos!]

Voici les photos de Madrid

Les jardins du Palacio Real

ExportMadrid-2

Le Palacio Real

ExportMadrid-1

Escapade à Avila et Ségovie

27 septembre

Pour notre journée du 27 septembre, nous avons décidé de nous joindre à une visite guidée d’une journée d’Avila et de Ségovie. Plusieurs connaissent ma relation d’amour avec les voyages organisés mais des fois, il faut ce qu’il faut pour être efficace. Nous voulions voir Avila et Ségovie et nous n’avons pas deux journées à consacrer aux villes et le transport en commun me semblait « compliqué ».

Le départ s’est fait à 9h du matin devant le bureau de la compagnie vendant le tour. Nous avons rejoins un autobus qui se trouvait au parking sous la Plaza de Oriente et nous avons quittés Madrid peu de temps après. Notre guide nous a donné une foule d’informations sur Madrid et sur la route que nous allions prendre. Nous avons traversé un tunnel de 3km sous les montagnes au nord de Madrid pour arriver dans la région de Castille y Léon. Après une petite sieste, nous sommes arrivés à Avila vers 10h30 pour une pause pipi et le début de la visite. Nous avons visité l’église San Vicente, une église dédiée à Sainte Thérèse, la sainte d’Avila où nous avons pu voir une relique (son annuaire droit) avant de revenir vers la cathédrale que nous n’avons pas visité. Après la cathédrale, retour à l’autobus pour se rendre à Ségovie. En chemin, nous sommes arrêtés à un point de vue qui nous a donné une belle vue sur la ville. La visite d’Avila a été vraiment courte, ce qui est comprenable lors d’une visite guidée comme ça mais le voyageur indépendant en moi a regretté un peu son choix. C’était toutefois la façon la plus simple de voir les deux villes en une journée. En même temps, je ne peux pas dire que j’ai vu Avila… tant pis, je devrai y retourner.

Arrivés à Ségovie, puisque nous avions refusé le lunch fourni, nous avons pris notre drink et notre tapas gratuit avant de se diriger vers l’aqueduc. Sur une place juste devant l’aqueduc, nous avons été dans un resto de kebab et nous avons mangé très bien avec une très belle vue pour une fraction du prix que nous aurions payé pour le lunch inclus. Ça nous a aussi laissé le temps de prendre des photos de l’aqueduc avant de se diriger vers le point de rendez-vous: devant la cathédrale à la Plaza Mayor.

La visite de la cathédrale a été intéressante, c’est une super belle cathédrale de style gothique, la dernière construite en Espagne. La décoration à l’intérieur est baroque avec un choeur gothique qui vient d’une ancienne cathédrale. Après la visite de la cathédrale, nous nous sommes dirigés vers l’Alcazar que nous avons visité rapidement avant de revenir à l’autobus. L’alcazar était aussi très intéressant avec tous les meubles d’époque, une belle excursion dans le passé.

La visite de Ségovie a été beaucoup plus intéressante que celle d’Avila, le rythme étant un peu moins rapide. Du moins, c’est ce que le voyageur indépendant en moi trouve. J’aime prendre mon temps et m’imprégner de chaque ville, même si j’en vois moins au final. Ce que je vois, je le vois mieux.

L’autobus nous a ramené vers 18h15 à côté de notre point de départ. Nous sommes allés prendre l’apéro avant de retourner à l’appartement se débarrasser de nos sacs pour aller souper. Nous avons eu un « near miss » avec des pickpockets, ils ont réussi à ouvrir le sac d’Annabelle et celui de ma mère mais les deux s’en sont rendus compte et ils se sont retournés au bon moment. Rien n’a été volé heureusement. J’ai sorti un de mes cadenas pour attacher la poche avec mon appareil photo, on n’est jamais trop prudents.

Pour souper, nous sommes allés dans un petit restaurant de tapas pas loin de l’appartement et nous avons très bien mangé et en plus pour vraiment pas cher. Après le repas, nous avons fait une boucle jusqu’à la Plaza Mayor qui a été recouverte de gazon pour une activité X que nous n’avons pas réussi à identifier. Nous sommes revenus à l’appartement ensuite pour dormir, nous étions brûlés et de mon côté j’étais en plus un peu déshydraté.

Dans mon prochain post, vous aurez le détail de notre visite de Madrid.

Petit cadeau pour vos yeux

La vue sur Avila

Ségovie et son aqueduc

La plaza Mayor de Ségovie

Une vue sur Ségovie à partir de l’Alcazar

Journée d’avion

Nous sommes arrivés sains et saufs à Madrid après une journée de vols qu’on pourrait qualifier de parfaite. Notre vol à partir de Montréal était à 16h50, nous avons patienté dans le salon Banque Nationale, tranquilles avec de la bouffe et de l’alcool gratuit jusqu’à 16h. Après 16h, nous sommes allés à notre porte d’embarquement et l’embarquement  a commencé peu de temps après. Le vol Montréal-Paris a très bien été et a surtout été très court, 5h50 seulement. Le seul défaut est que la « nuit » a été genre entre 9h et 11h… je ne suis même pas couché à cette heure là d’habitude, vous comprenez donc que je n’ai pas dormi. Les autres non plus n’ont d’ailleurs pas dormi.

Arrivés à Paris, nous sommes allés nous chercher un bon croissant chez Paul, accompagné d’un café pour se faire un petit déjeuner français. Bon, en fait il manquait la clope pour faire un vrai petit déjeuner français mais on ne fume pas donc on a passé tout droit pour cet élément. Nous avons attendus quelques heures avant de prendre un vol pour Madrid, durant lequel j’ai dormi plus que la moitié du vol.

Arrivés à Madrid Barajas, nous avons récupéré nos sacs au carrousel 10, qui s’est avéré être le 11 et nous sommes sortis. Il fallait prendre l’autobus pour se rendre au terminal 4, nous avons laissés mon père pratiquer son espagnol pour demander des indications. Le mien, même rouillé, m’a permis de comprendre l’essentiel. Nous sommes arrivés juste à temps pour l’autobus et une fois rendus au terminal 4, juste à temps pour le train qui nous a amenés à la station Atocha. Nous avons ensuite pris le métro pour deux stations jusqu’à la station Anton Martin. Notre appartement est juste à côté, nous voyons la station de la fenêtre de notre chambre. Une personne nous attendait pour nous accueillir et nous remettre les clés. L’appartement est très bien, très spacieux et nous avons l’air climatisé! C’est quand même agréable parce qu’il fait assez chaud. Disons qu’on a sorti nos shorts assez vite.

Une fois installés, nous sommes allés faire l’épicerie pour avoir un peu de stock pour manger pour déjeuner. Mon père a aussi acheté une bouteille de vin à 1,85 euros, la dite bouteille se vend à 15$ au Québec. Il a aussi demandé à un commis qu’elle était la « mejor cerveza » et il en a acheté un 6 pack. Personnellement je ne l’ai pas encore gouté mais mon père dit qu’elle est bonne. Nous sommes aussi allés manger un sandwich au café qui se trouve sous nos chambres et après ça, j’ai suggéré une sieste parce que j’étais claqué et il était juste 14h30. Je ne voyais pas comment j’aurais pu finir la journée autrement!

Après une courte sieste, nous sommes partis à l’aventure en marchant vers la Plaza Mayor, la place centrale de Madrid.  Nous avons visités un peu les rues autour avant que la faim ne me paralyse. Les restaurants plus typique espagnol n’étant pas ouverts vers 18h, nous nous sommes dirigés vers un espèce de bar/restaurant/gelateria italienne et nous avons commandés chacun une pizza. J’ai pris la classique diavola que je mangeais presque à chaque fois en Italie et je dois dire qu’elle était excellente. On aurait bien aimé un repas plus typique mais j’avais vraiment trop faim et je n’étais pas le seul à commencer à ne pas se sentir bien à cause de la faim. Ce n’est pas facile le décalage horaire!

Après le repas, nous sommes repartis pour faire une marche suggérée dans le Lonely Planet. Le point de départ était la Puerta del Sol, où il y avait une petite manifestation. Nous avons commencés la marche qui nous a amené vers une église, un des plus vieux édifices chrétiens de Madrid. Nous l’avons visité rapidement puisqu’il y avait des toiles intéressantes selon le livre (et finalement selon nous aussi) avant de continuer notre chemin vers la Chocolateria San Gines, une institution de Madrid connue pour ses churros qu’on trempe dans un chocolat chaud. Débile mentalement bon. Après les churros, 21h approchait et la fatigue revenait, nous sommes donc revenus à l’appartement pour déposer nos têtes sur nos oreillers. On va devoir continuer la marche une autre journée car aller se coucher n’en faisait pas parti! On a genre fait 600m de la marche sur 4 ou 5km… c’est quoi l’idée de mettre le truc de churros au début de la marche!

Nous avons passés une très belle première journée, quand même assez complète malgré le fait que c’était la première et qu’on a fait une sieste. Ça doit être parce que nous sommes arrivés à Madrid à 11h et que d’habitude on arrive plutôt à destination en PM. Aujourd’hui, nous continuons notre visite de Madrid, fort probablement avec une marche guidée gratuite en ville pour commencer et … on verra pour la suite, nous sommes en vacances!

L’aventure de 2017

Bonjour à tous! À ceux qui me suivent depuis le début, merci d’être encore au rendez-vous et aux autres, merci de prendre le temps de me lire. Il est venu le temps d’annoncer la prochaine destination qui fera l’objet de quelques posts sur ce blogue. Cette fois-ci, en plus de partir avec Annabelle, je partirai aussi avec mes parents pour les accompagner pour leur premier voyage en Europe. C’est cet automne, plus précisément à la fin de septembre et au début d’octobre que nous quitterons pour l’Espagne ainsi que Paris.

Pourquoi l’Espagne?

La visite de l’Espagne est le rêve de mon père depuis plusieurs années. Je lui ai offert par le passé de l’accompagner avec ma mère dans ce voyage puisqu’il n’est pas intéressé par les voyages organisés. Nous sommes passés proche de partir l’année passée mais l’arrivée d’une belle petite fille toute souriante (pas mon enfant, celui de ma soeur) nous a fait reporter le projet à cette année. Nous ajoutons Paris à ce voyage puisqu’il s’agit d’un passage presque obligé pour revenir en Amérique (surtout pour ceux qui ne veulent pas voler sur Air Transat) et aussi parce que c’est un endroit qui intéresse beaucoup ma mère. Du côté d’Annabelle et de moi, l’Espagne nous intéressait beaucoup comme destination et on ne nous tord pas un bras pour retourner à Paris!

L’itinéraire

L’itinéraire que nous suivrons est le suivant: suite à notre départ de Montréal, nous ferons une correspondance à Paris avant de rejoindre Madrid. Après avoir visité Madrid et les alentours, nous continuerons notre route vers Grenade pour visiter le célèbre Alhambra. Nous prendrons ensuite la voie des airs pour rejoindre Barcelone pour quelques jours. Nous quitterons ensuite l’Espagne en TGV pour se rendre à Paris, pour terminer notre voyage en visitant la Ville Lumière et pour ensuite revenir à Montréal à partir de Charles-de-Gaulle. C’est un total de 18 nuits que nous passerons en sol européen.

Un peu de « bla bla » avant de terminer

Pour ce voyage, j’espère pouvoir vous offrir un récit de nos aventures de façon constante, un peu comme pour les derniers voyages. Pour ce qui est des photos, nous verrons si je suis en mesure d’investir le temps et l’énergie nécessaire pour offrir autant de photos que durant mon périple à Malte. Je n’aurais peut-être pas les quelques heures par jour nécessaire pour entretenir ce blogue en plus d’éditer mes photos.

D’ici à notre départ, je vous invite à consulter mes archives pour lire sur Malte, sur l’Italie ou la Croatie ou même sur le voyage en Europe centrale avec le père d’Annabelle. Pour ce qui n’ont pas envie de lire autant de texte, il y a aussi mon album photo Flickr dans lequel vous trouverez des photos de mes voyages précédents ainsi que les photos de mon défi 52 photos. Vous pouvez aussi tout simplement attendre mon prochain post, qui ne devrait pas tarder puisque le départ approche à grands pas!

Merci et à bientôt!

P.S.: La photo n’est pas la mienne. Merci Google Images et merci surtout au photographe sans nom qui l’a prise.